AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

You may now kiss the bride &&Ambre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Winston FerrarsLord
Ton prénom : Audrey
© : Myself &Tumblr
Messages : 975
Date d'inscription : 07/03/2011

Reputation
Famille: Ferrars
Age du personnage: 25
Relations :
MessageSujet: You may now kiss the bride &&Ambre Lun 31 Oct - 2:38


Ca faisait presque 1 mois que la demeure des Ferrars avait brûlé, et donc autant de temps qu'ils vivaient à la Pump Room. Un long mois, un très long mois, qui s'était ponctué par des prises de tête, et beaucoup de tensions. Autant de gens vaniteux et capricieux rassemblé dans un même endroit, ça ne faisait pas bon ménage. Les jours étaient long, interminables même! Il n'en pouvait plus, de devoir rester à l'intérieur, à s'ennuyer et à tourner en rond! Lui qui détestait rester oisif, il en avait par dessus la tête. Du coup il s'occupait en assistant son frère ou sa belle soeur, qui organisait en partie cette joyeuse pagaille.

Un évènement majeur avait cependant marqué ce long mois. Winston s'était marié. Avec Ambre. Il y avait donc aujourd'hui une Mrs Winston Ferrars. Une femme que Winston trouvait merveilleuse, pétillante, pleine de charme, d’espièglerie, absolument fabuleuse, avec des yeux à en tomber à la renverse. Et encore, si ce n'était que les yeux! Toute sa personne était à s'en damner! Bref pour résumer, Winston était amoureux fou de sa belle. Seulement voila, il y avait un hic, puisqu'Ambre ne l'entendait pas de cette oreille. Pourtant leur relation avait bien commencé: Ambre lui avait explosé le nez! Quoi de mieux pour briser la glace! xD Ils avaient bien sympathiser... il avait même eu le droit à des regards enjoleurs, et le comble: un bisou! Le bisou en question lui avait fait pousser des ailes pendant presque une semaine entière d'ailleurs!
Mais depuis l'annonce du mariage, Ambre s'était mis à bouder, et à se braquer. Elle ne lui adressait que rarement la parole, jamais pour des choses agréables, ou seulement quand elle n'avait pas d'autre choix.

Il faut dire que cette union si rapide, n'était pas leur souhait, mais plutôt celui de leur famille respective. Winston s'en était accommodé, même si au départ, il avait eu envie de fuir en courant. Mais petit à petit, l'idée avait fait son chemin. Après tout, il devait bien se caser un jour, et il aimait Ambre, alors... il avait fini par accepté largement l'idée. Tant et si bien que pour le jour du mariage, il était persuadé d'avoir en face de lui la femme de sa vie... qui n'était pas tout à fait du même avis, vu la mine pas du tout réjouit qu'elle lui faisait.

Clairement, la situation n'était pas idéale. C'était compliqué, voire impossible, d'avoir une conversation privée quelque part dans le bâtiment. Encore moins d'avoir un minimum d'intimité. Mais de toute façon, Winston ne croisait que très rarement Ambre. Il la soupçonnait de vouloir l'éviter. Il ne le montrait pas, mais il était profondément attristé par la situation. Il vivait mal le fait que Ambre le rejette à ce point, alors qu'il ne demandait qu'une chose: lui plaire. Du coup à chaque fois, il essayait de la séduire, ou au minimum de lui faire comprendre qu'ils n'étaient pas obligé de se détester, simplement car ils n'avaient pas décidé de se marier. Surtout qu'avant cette fameuse annonce, ils s'entendaient très bien! Donc Winston, qui était d'un naturel agréable et serviable, avait du mal à comprendre et à cerner ce changement soudain de comportement. Il n'était pas le pire des maris sur lequel elle aurait pu tomber tout de même?!

- Bonjour, Mrs Ferrars. dit il galamment.

Ambre venait de passer près de lui, en faisant semblant de ne pas l'avoir vu. Au début Winston pensait qu'il s'agissait simplement d'étourderie, et puis il s'était vite rendu compte qu'elle le voyait très bien XD Du coup, à chaque fois, il lui adressait la parole, toujours de manière très courtoise, mais en l’appelant toujours par le nom qu'elle portait désormais: le sien. C'était une manière de lui signaler qu'elle ne pourrait pas l'ignorer éternellement, encore moins lorsqu'il ne vivrait que tout les deux. Et puis même s'il ne désespérait pas de la faire changer d'avis sur leur mariage arrangé, quelque part il voulait un peu l'énerver, il devait l'avouer. ><

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ambre FerrarsLady
Ton prénom : Juliette
Célébrité : Sienna Miller
© : orchestralm & tumblr
Messages : 2694
Date d'inscription : 25/02/2010

Reputation
Famille: Leycesters
Age du personnage: 20 yo.
Relations :
MessageSujet: Re: You may now kiss the bride &&Ambre Lun 31 Oct - 16:29

    L'humeur de cette chère Ambre, n'était pas au beau fixe, non elle évolue dans un état d'esprit très morose, elle était contrariée comme jamais et boudait sans cesse. Il faut dire que les évènements avaient été éprouvant ces derniers temps, et il faut surtout dire, ou le rappeler, que la jeune miss a toujours eu un caractère … pourri ! Oui et cela depuis le début de son arrivée à Meryton. Mais dans le fond, elle s’était adaptée et l’Ambre dédaigneuse, méprisante du début, s’était grandement radoucie. Elle avait même commencé à se plaire à Meryton, à trouver ses marques. Bon bien sur, elle l’oubliera jamais sa Londres natale qui le manquait chaque jour, ainsi que sa famille ; mais elle n’était pas à plaindre. Les Leycesters lui avaient donné toute l’affection nécessaire pour qu’elle s’intègre et qu’elle se sente bien.

    Cependant, à croire qu’Ambre n’était pas promise à une vie tranquille, dans le monde des bisounours, la terrible épidémie les avait contraints à fuir Meryton, pour rejoindre Bath. Sans le contexte terrible, elle aurait apprécié ce changement d’air, Ambre citadine de souche, aurait été ravie de changer Bath pour Meryton, où elle aurait pu retrouver ses distractions d’autrefois. Mais difficile d’être optimiste à ce changement, quand vous laissez derrière vous des gens qui vous sont chers. L’annonce de la mort de ces parents avait été une épreuve très difficile pour la jeune femme, son caractère avait changé du tout au tout, et cette insolence, ce côté pétillant qui l’animait d’habitude avait disparu. Elle était restée ainsi, comme l’ombre d’elle-même, fuyant les réceptions pendant un moment, sept longs mois. Et puis un jour, elle s’est réveillée. Pourquoi ? Comment ? On ne sait pas vraiment, mais l’important c’est la vraie Ambre était de retour. Elle recommença à aller aux évènements, à faire des connaissances … tout allait mieux. (Non faux, ça ne coïncide pas avec sa rencontre avec Winston T.T xD)

    Mais la vie tranquille, ne lui était toujours pas destinée. Petit à petit, sans qu’Ambre y fasse vraiment attention, la situation à Bath changeait du tout au tout. Des arrestations, une milice très présente, des rebellions … A croire que la ville devenait folle. Mais Ambre dans son petit monde, ne s’en formalisait pas trop, il était plus important de savoir quelle tenue, elle allait mettre pour ce pique-nique ou ce bal. Seulement, la situation ne s’arrangea pas, et Ambre prit conscience un peu tard, que la situation était vraiment critique.
    Voilà ce que lui expliquait sans relâche le Captain Leycester, pour expliquer à Ambre pourquoi il l’avait « vendu » aux Ferrars. Ambre était furieuse, blessée, qu’il se débarrasse d’elle. Elle le faisait culpabiliser, lui demander de reconnaître qu’elle n’avait été qu’un fardeau, et qu’il ne voulait plus gérer sa nièce, qu’elle avait assez abusé de sa générosité et de son accueil. Et le pauvre Captain, à chaque fois, lui servait les mêmes explications. Jamais il n’avait voulu se débarrasser d’elle, elle était comme sa fille, il ne voulait que son bonheur et son bien. Et dans cette situation incertaine, où personne n’était à l’abri de perdre son logis, alors il était mieux pour Ambre d’avoir une situation plus sure. Il était tellement nombreux dans ce clan de Leycester, qu’il avait peur de ne plus pouvoir prendre en charge tout le monde, si quelque chose de terrible arrivait.
    Quand il lui disait cela, Ambre avec les larmes aux yeux hochait la tête en signe de négation. Pourquoi elle était la seule à s’être mariée alors ? Pourquoi Tim, Eli, était toujours à sa charge alors ? Toute ça parce qu’elle n’était qu’une pièce rapportée !

    Les raisons du Captain Leycester étaient justifiées, quelque part, au fond d’elle Ambre le savait parfaitement. Mais toute cette colère, cette déception, s’expliquait juste par un orgueil bien trop important pour une jeune Miss. Depuis toujours, Ambre n’avait jamais supporté ce fossé énorme entre les hommes et les femmes. Elle avait grandi avec deux frères et elle avait été contrariée depuis toujours, de voir qu’ils n’avaient pas les mêmes libertés : au du moins, qu’ils avaient plein de liberté, qu’elle en n’avait moins, simplement car elle était une femme. Alors elle en voulait à son oncle, de l’avoir vendu, sans lui demander si cela lui allait. Tout le monde était content de ce mariage, sauf elle. Elle devenait un peu folle … Elle n’avait même pas le droit de parole, sur son futur ! Elle était très très contrariée, car elle était persuadée qu’ils ne l’avaient pas concerté car elle était juste une femme. Alors elle enrageait contre Winston, qui aurait pu faire quelque chose. Oui il était un homme, un Lord, sa situation n’était pas précaire, il aurait pu s’interposer. Même si cette intervention n’avait pas fonctionné, au moins Ambre aurait été plus satisfaite d’avoir cet homme en mari. Mais en ce moment, elle le maudissait. Il avait accepté la situation en souriant, elle avait l’impression, qu’il restait passif, qu’il se contentait de ce qu’on lui donnait. Et c’était incroyable ! Ambre était rebutée et furieuse par tout cela.
    Bref, les raisons du Captain étaient certes bonnes, mais les évènements qui suivirent le mariage ne lui donnèrent pas raison. La demeure des Leycesters disparue dans les flammes, ce qui aurait pu donner raison au Captain, car au moins Ambre aurait été à l’abri chez les Ferrars, sauf que manque de chance, leur demeure aussi prit feu. Alors à présent, Leycester, Ferrars ainsi que tous les nobles cohabitaient. C’est-à-dire qu’Ambre avait tout le loisir de reprocher aux Leycesters de l’avoir vendu, qu’ils s’étaient trompés. Ambre est têtue, bornée, alors il faudrait attendre un moment, qu’elle se calme et qu’elle s’adapte.

    Mais vivre 24h/24 avec des gens qui se plaignent, qui sont toujours sur son dos, n’aidait pas la jeune Lady à se calmer. Les jeunes femmes n’arrêtaient pas de lui parler de son mariage, de la féliciter, et lui faire savoir ô combien elle était chanceuse d’être l’épouse de ce beau Winston Ferrars. Elles lui soulignaient ô combien Ambre devait être heureuse, ô combien elle devait être soulagé d’être à l’abri niveau financier… Bref tout le monde lui répétait que c’était LE mariage parfait pour elle. Ambre ne disait rien, elle se contentait de bouder, et redevenait la Ambre méprisante de Meryton. Elle bougonnait contre ses pauvres femmes, qui s’émerveillaient d’un rien, et qui ne comprenaient rien. SON mariage parfait, elle le voyait avec de l’amour, de la joie… Elle n’avait rien eu de tout cela. Elle ne l’aimait pas, elle ne le connaissait presque pas, il n’y avait pas eu de joie, c’était de la peur, des flammes, pas de fête, car pas de domestiques : comment pouvait-elle s’en réjouir, et afficher le sourire. Pourquoi cette précipitation ? Elle ne comprenait pas, alors elle se braquait contre tout le monde, même envers Eli.
    Pour empirer les choses, certaines Lady ou miss jalouses, avec un grand sourire, lui demandaient si elle portait la vie… Elles en étaient persuadées, les rondeurs d’Ambre ne trompaient pas ! Alors ce n’était pas pour calmer la Mrs Ferrars, qui allait s’isoler et devenaient presque hystérique. Pourquoi il ne la laissait pas tranquille hein ? En plus qu’est-ce qu’elle pouvait voir de ses rondeurs sous ce corset qui l’oppressait ? CONNASSES xD (ndl)

    En bref, ce n’était pas la joie… nous l’avons compris. Ambre s’en voulait aussi, elle se rendait bien compte que son comportement n’était pas raisonnable, elle ne se contrôlait pas, elle n’arrivait pas à faire semblant d’être heureuse, d’être comblée ou d’être épanouie. Même si elle le voulait, elle ne pouvait pas mentir sur cela, son caractère était bien trop imposant, pour qu’elle mette de côté tous ses états d’âmes. Alors en plus d’être furieuse, une partie d’elle culpabilisait… Elle était ignoble avec son oncle, avec Winston qui le vivait mieux, mais qui n’avait surement pas voulu ça… Ils auraient pu se soutenir, renforcer leurs liens, apprendre à se connaître, à s’aimer… Ils auraient pu, si Ambre avait ravalé son orgueil et sa fierté, mais pour le moment c’était tout bonnement impossible. Et comme si cela ne suffisait pas, on vint porter le coup de grâce. Comme si cette épée qui depuis un moment, planait sur sa tête, venait de tomber et lui porter l’ultime coup dans le dos. C’était trop qu’elle ne pourrait le supporter, elle avait peur de devenir complètement tarée. xDxD

    Un matin, alors qu’elle se faisait discrète, et qu’elle faisait attention à éviter un peu tout le monde, pour ne parler et écouter le moins de gens possible, un homme de la milice l’interpella. La troupe de Brighton, en mission pour la couronne s’était retrouvé dans une embuscade alors qu’ils contrecarraient l’attaque de rebelles, il y avait eu beaucoup de perte. Il lui tendit un médaillon et la laissa, digérer –ou pas- comme elle le pouvait son chagrin. Elle regarda le médaillon, le retourna … Son menton trembla et sa vue se brouillait, elle passa le pouce sur l’inscription gravée sur le médaillon « Léo E. ». Elle ne pourrait pas retenir ses pleurs trop longtemps, elle ne voulait pas craquer ici, parmi tous ces gens qu’elle déteste (oui elle déteste tout le monde xD), alors elle fila vers le couloir. Mais alors qu’elle entrevoyait déjà le couloir, elle fut interrompue dans sa course. « Bonjour, Mrs Ferrars. » Ambre s’arrêta, leva la tête et vit Winston, son époux (ça fait bizarre xD). La seule chose qu’elle souhaitait à présent, c’est d’être seule… Alors il fallait qu’elle soit forte, qu’elle fasse comme si de rien n’était, qu’il ne se doute de rien, pour qu’il la laisse tranquille. Dans un effort ultime, elle lui adressa un petit sourire tout mignon et se mordit la joue pour cesser ces tremblements au niveau du menton.

    - Très cher époux. ; petite révérence.

    Elle l’avait d’un ton qui se voulait un brin insolent, et malicieux. Mais elle n’était pas vraiment crédible, et ses yeux tout humides, ses mains triturant le médaillon, la décrédibilisaient totalement. Elle le savait bien, cette petite comédie était bien médiocre, alors sans perdre de temps, et pour ne pas éclater en sanglot devant lui, elle fila à toute vitesse vers le couloir, en espérant qu’il en reste là, et qu’il ne la connaisse pas même assez pour remarquer que quelque chose n’allait pas.


_________________

    " Bienvenue chez les Ferrars ..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Winston FerrarsLord
Ton prénom : Audrey
© : Myself &Tumblr
Messages : 975
Date d'inscription : 07/03/2011

Reputation
Famille: Ferrars
Age du personnage: 25
Relations :
MessageSujet: Re: You may now kiss the bride &&Ambre Ven 4 Nov - 23:24

Le mariage, en général, c'est un jour de fête. Tout le monde est heureux , et les jeunes mariés en premier. On enchaine cérémonie, buffet, danse, bref on passe un bon moment, avant de commencer une vie de couple épanoui. Enfin ça c'est la théorie. Il peut y avoir quelques imprévus qui freinent la bonne humeur du mariage. Pour le coup, Ambre et Winston les avaient accumulé, les imprévus et les ratés. Entre les maisons brulé, le mariage célébré à la va-vite, les convives inquiet au possible, la mariée qui fait la gueule, pas de domestique. On pouvait difficilement faire pire. Winston n'avait même pas tenter de lui faire un bisou sur la joue, lors du moment fatidique, de peur de prendre la baffe de sa vie.

Ca l'avait vraiment attristé d'ailleurs. Il s'était toujours vu célébrer un mariage heureux, festif. Traitez-le de fleur bleu romantique, mais il voulait se marier par amour et pas par obligation. Alors il aimait Ambre, donc l'idée du mariage ne l'avait pas dérangé, mais il avait quand même une forte pression de sa famille, et ça, ça le dérangeait. Toutefois, il était décidé à tirer avantage de ce mariage forcé. Il connaissait suffisamment Ambre pour savoir qu'elle lui plaisait, et il espérait que se soit réciproque. Mais là.. il avait l'impression de filer droit dans le mur, avant même d'avoir commencer. Ambre ne prenait pas du tout les choses de la même façon que lui, et elle avait l'air décider à le bouder jusqu'à la fin de ses jours.

Et comme si une seule qui boude ne suffisait pas, il avait la cousine sur le dos: Elinor. Alors il comprenait pas trop pourquoi, parce que Winston ne lui avait rien fait, il avait toujours été très poli et courtois avec elle, le peu de fois où ils s'étaient parlé. Et depuis le mariage, elle lui reprochait tout les maux de la terre! C'était de sa faute si le Royal Crescent avait pris feu, sa faute si leur séjour à la pump room se prolongeait, sa faute si le problème des rebelles ne s'arrangeait pas... bref, elle commençait à lui casser les pieds la cousine! Tout ça parce que mademoiselle était une vieille fille aigri qui ne se marierait jamais, et parce que Ambre la boudait aussi! Et bien ils étaient deux, et tant pis pour elle XD (Eli râle XDDD)

« Très cher époux. » Winston lui fit un sourire triste. Ce n'était pas encore aujourd'hui qu'il allait réussir à la faire parler, vu la vitesse à laquelle elle s'enfuyait. Il ne s'en rendait pas compte, mais il la dévorait des yeux xD Pas qu'il avait les idées mal placé (quoi que un peu XD) mais en tant qu'époux aimant, Winston avait très envie d'honorer sa femme XD
Et puis, en la dévorant des yeux, Winston remarqua que quelque chose n'allait pas. Il n' était pas très bavad, mais il était très observateur, et certains détails ne trompaient pas. Elle tremblait, elle avait une petite mine, sans oublier les yeux humides. Winston hésita. Ambre n'avait sans doute pas envie de lui en parler, sinon elle serait venu le voir -parce que ça arrivait super souvent en plus ><- Donc il avait pas à l'emmerder, d'autant plus qu'elle allait encore se braquer et l'envoyer bouler. Et en même temps, maintenant qu'ils étaient mariés, c'était son rôle de l'épauler dans les mauvais moments, et puis il voulait lui montrer qu'il était là pour elle. Et évidemment, il avait toujours comme noble et bel objectif (XD), de la faire craquer sous son charme légendaire XD. Donc, après mure réflexion, et un grand débat intérieur avec lui-même xD il décida de passer à l'attaque.

Elle s'était engouffré dans un couloir désert, donc il la suivit. Il mit un moment à la trouver. Elle devait s'être caché dans une des nombreuses salles vides et inutilisé. Du coup, pas découragé une seule seconde, Winston fit le tour, et finit par tombé sur Ambre, qui n'allait vraiment pas l'air d'aller bien. Bon, première étape, c'était bon XD Il voulait pas se refaire rembarrer une n-ième fois, donc il valait mieux y aller avec tact et douceur.

Ambre, vous allez bien?

Bon, plus bateau tu meurs XD Mais il allait pas directement mettre les pieds dans le plat et lui demander pourquoi elle pleurait XD

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ambre FerrarsLady
Ton prénom : Juliette
Célébrité : Sienna Miller
© : orchestralm & tumblr
Messages : 2694
Date d'inscription : 25/02/2010

Reputation
Famille: Leycesters
Age du personnage: 20 yo.
Relations :
MessageSujet: Re: You may now kiss the bride &&Ambre Sam 5 Nov - 1:12


DON'T CRY - Guns'N Roses <3

    Au final Ambre n’avait rien contre ce pauvre Winston, non elle savait bien qu’elle n’était pas agréable, qu’elle pourrait être plus chaleureuse avec lui, non pas car il était son mari, mais simplement car ils étaient dans la même galère. Ce n’était pas un mariage d’amour, mais un énorme complot, le monde entier s’était ligué contre eux, pour gâcher leur vie, oui au moins le monde entier ! Le problème c’est qu’elle ne réalisait pas bien, qu’elle pourrait se radoucir avec lui, qu’ils pourraient se serrer les coudes, se soutenir pour que ça soit moins pénible … Mais LE vrai problème, c’était qu’elle était à milles lieux de se douter, que Winston éprouvait quelque chose pour elle. Certes, il pouvait être un peu cœur d’artichaut, mais un cœur d’artichaut est vite refroidi quand on le marie de force non ? Par conséquent, elle ne pourrait jamais deviner qu’il l’aimait, et que du coup, son comportement, en plus d’être désagréable, le blessait. Et ce détail, si elle le connaissait, changerait bien des choses. La miss… enfin non la « Lady » a certes un caractère mauvais, mais ce dernier cache quand même un bon fond.

    Elle ne gagne rien à faire souffrir les gens gratuitement, surtout Winston qui n’y est pour rien. Oui en réfléchissant, elle est bien consciente que le pauvre n’a rien demandé, et qu’elle devrait changer d’attitude à son insu … Mais il faut lui laisser du temps, elle allait se radoucir, peut-être pas avec son oncle, mais avec Winston, elle se radoucirait plus rapidement. Si seulement elle comprenait qu’elle le blessait, alors elle serait face à une grande remise en question. Elle serait même capable de faire semblant… d’être une épouse comblée, si elle apprenait qu’il aimait et qu’elle l'avait peiné. Oh oui, sous ses airs de grande dame aux mœurs capricieuses, Ambre cache un gros cœur. Mais ce côté bisounours, elle l’aurait dévoilé naturellement à l’homme de sa vie… qu’elle aurait eu le temps de connaître, d'apprécier à sa juste valeur. Elle aurait eu le temps aussi d’être charmé, de penser sans arrêt à lui, d’entendre son coeur s’emballer en sa présence… En bref, tout ce qu’elle aurait voulu c’était au moins apprendre à aimer l’homme avec qui elle passerait le reste de ses jours.

    Mais ce sujet n’était pas vraiment à l’ordre du jour dans la tête d’Ambre. Elle avait même oublié sa rage, sa frustration, vis-à-vis de ce mariage, de cette situation à la Pump Room, de sa colère contre son oncle … oui elle avait tout oublié. Surprenant même, elle souhaiterait même, au fond d’elle-même, que son oncle l’ait remarqué, et vienne la réconforter. Oui c’était totalement contradictoire, mais en cet instant, elle n’était plus la jeune femme fière et orgueilleuse, non elle était une orpheline qui venait de perdre ces deux frères et qui pleurait. Alors au diable sa fierté, elle avait juste besoin de soutient, mais l’ironie de la chose, c'était qu’elle était trop fière pour le faire voir, ou le demander. Ambre avait suivi le couloir, et s’était engouffré dans la première pièce déserte qu’elle trouvait. A la vue des meubles qui s’y trouvaient, elle venait de rentrer dans un salon privé. Sans faire plus attention elle s’assit sur un sofa en velours rouge qui trônait au milieu de la pièce, se laissant aller.

    « Ambre, vous allez bien? »
    La jeune Lady, trop occupée par son chagrin, n’avait pas entendu Winston, elle ne pensait pas qu’il l’aurait suivi. Et quand cette voix brisa le silence, elle sursauta et se leva instinctivement. Elle n’osait pas le regarder trop honteuse de se laisser aller, mais d’un côté, elle avait tellement besoin d’une épaule sur qui pleurer. Qu’allait-il penser d’elle ? Elle ne ressemblait en rien à la Ambre qu’il connaissait, il allait surement être incommodé par tant de laisser aller venant de sa femme. Elle devait honorer le nom de son mari non ? Est-ce bien cela les devoirs d’une épouse ? Convenir à son mari, faire en sorte d’être irréprochable, faire la potiche sur le côté, et ne servir à rien à part organiser des soupers et lui donner un héritier (xD)… C’était cela non sa tâche ? Elle ne devait pas l’encombrer de ses problèmes… Surtout qu’ils se connaissaient si peu, qu’ils n’étaient ni vraiment époux, ni amants, pas même ami. Comment pouvait-elle se laisser aller devant lui ?

    Alors Ambre prit une grande respiration, essayait de calmer ses sanglots et arrêter ses larmes. Elle passa ses mains sur ses joues, pour sécher ses larmes. Elle s’avança vers Winston, un sourire forcé, triste, aux lèvres.

    - Oh, vous m’avez suivi… je n’avais pas vu. Je suis confuse, je… ne veux pas vous importuner monsieur Ferrars. Ne vous inquiétez pas pour moi, la fatigue me joue des tours.

    Et voilà comment on essaie de sauver les apparences, seulement ce n’était pas très réussi et elle le savait très bien. Elle n’avait qu’une envie, se blottir entre les bras de Winston, pour chercher du réconfort. Etant jeune, elle avait toujours fait ça, courir vers ses frères, se blottir dans leur bras quand cela n’allait pas. Et maintenant, elle n’avait plus personne… Ils étaient partis, sans qu’elle puisse les revoir avant, partis. Ambre prenait seulement conscience petit bout par petit bout de la perte qu’elle venait de connaître. C’était tellement dur à réaliser, tellement dur à accepter, qu’elle ne put résister à cette nouvelle vague de sanglot qui s’abattit sur elle. Elle craqua, devant Lui, elle se tourna pour cacher au mieux ses larmes et vint se coller contre le mur opposé.


_________________

    " Bienvenue chez les Ferrars ..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Winston FerrarsLord
Ton prénom : Audrey
© : Myself &Tumblr
Messages : 975
Date d'inscription : 07/03/2011

Reputation
Famille: Ferrars
Age du personnage: 25
Relations :
MessageSujet: Re: You may now kiss the bride &&Ambre Sam 5 Nov - 3:46


Contrairement à ce que Ambre semblait penser, ça ne dérangeait pas du tout Winston de voir Ambre se laisser aller ainsi. Bon bien sur, il aurait préféré la voir sourire, et pas pleurer, mais si elle avait besoin d'évacuer son chagrin -peu importe les raisons du dit chagrin d'ailleurs - il ne voyait pas en quoi il pouvait lui interdire. Donc certes, maintenant ils étaient mariés, mais ça ne reléguait pas Ambre au rang de faire valoir de son mari, ou de potiche nigaude incapable d'aligner deux phrases sans paraître cruche. Mais ça bien sur, comment voulez vous qu'elle le sache, puisqu'elle s'obstine à ne pas vouloir lui parler! Du coup étrangement, Winston développait une tendresse pour Ambre, mais aussi un fort ressentiment. Son côté têtue et bornée lui plaisait, mais jusqu'à une certaine mesure. Là, elle jouait à la bourrique, et ça commençait à sévèrement l'irrité. Donc il voulait bien être patient et compréhensif, mais jusqu'à une certaine limite quand même.

En voyant Ambre dans cet état, le jeune homme s'attendrit encore un peu plus (andouille XD). Elle avait l'air tellement mal en point, tellement fragile et vulnérable...Il avait envie de lui faire un gros câlin, ou n'importe quoi pour la consoler, ne serait-ce qu'un peu.

"Oh, vous m’avez suivi… je n’avais pas vu. Je suis confuse, je… ne veux pas vous importuner monsieur Ferrars. Ne vous inquiétez pas pour moi, la fatigue me joue des tours."
Winston s'approcha un peu plus, et s'enfonça dans la pièce. Il n'était pas décider à en rester là. Il voyait bien que ça n'allait pas, alors il voulait comprendre ce qui clochait! Elle avait beau être fière et têtue, il avait la ferme intention de lui tirer les vers du nez! Ambre allait apprendre qu'elle n'était pas la seule à ne pas abandonner une fois son idée en tête!

- Vous êtes certaine? Si vous avez besoin je... Il n'eut pas le temps de finir sa phrase, que déjà Ambre éclatait en sanglot.

Il eut un pincement au coeur. Il ne s'était pas encore rendu compte à quel point il était attaché à elle. Son caractère de cochon l'avait rendu fou, à coup sur, car tout ce qu'elle faisait le rendait encore un peu plus gaga de sa Ambre. Et il commençait à trouver ça agaçant! Aimer était une chose, mais de là à en devenir stupide, il avait plus de mal à l'accepter, surtout si après il passait pour un idiot! Et c'était bel et bien se qui était en train de se passer d'ailleurs. Le fait que Ambre l'évite et lui parle à peine, Winston n'avait pas été le seul à le remarquer, et comme la majorité des femmes - et certains hommes- n'avaient rien à faire d'autre que de papoter et de jouer les commères toute la journée à la Pump Room, des rumeurs et des bruit de couloir avait vite fait de les concerner.

Mais ce n'était pas ça qui intéressait Winston pour le moment. Non, c'était plutôt Ambre, qui pleurait toute les larmes de son corps. Il s'approcha d'elle, et posa sa main sur son épaule. "Ambre qu'est ce qu'il se passe?" Il se voulait rassurant. Il savait trop d'où ça lui venait, mais il avait un irrésistible besoin de la protéger. "Venez vous asseoir." Il ne lui demanda pas son avis, la prit par la taille, et l'attira vers le sofa sur laquelle elle était assise moins d'une minute auparavant. (oui, on inverse les rôles XD revanche XD) Il s'installa juste à côté, de biais, de façon à la voir. Il sortit un mouchoir propre de sa poche, et lui tendit.

- Vous voulez en parlez?

Il s'attendait à un non franc et massif, mais sait on jamais, les miracles il parait que ça arrive, des fois!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ambre FerrarsLady
Ton prénom : Juliette
Célébrité : Sienna Miller
© : orchestralm & tumblr
Messages : 2694
Date d'inscription : 25/02/2010

Reputation
Famille: Leycesters
Age du personnage: 20 yo.
Relations :
MessageSujet: Re: You may now kiss the bride &&Ambre Dim 6 Nov - 3:03

    Ambre ne broncha pas et ne résista pas quand il la dirigea vers le sofa, elle s’assit de façon très docile pour une fois. Elle ne se rendit même pas compte qu’il y avait comme un déjà vu dans cette scène, mais avec les rôles inversés, non elle ne se souvenait plus de ce moment au bal, elle ne se souvient pas d’avoir forcé Winston à s’assoir, ou alors à peine ! Bref à présent, ils étaient tous deux assis, côte à côte sur le sofa… Ambre avait lamentablement échoué pour faire semblant qu’elle allait bien, ou du moins faire croire qu’elle n’allait pas si mal. Par conséquent, elle allait devoir assumer ce laisser-aller, surtout que Winston, son cher mari ^^ avait l’air bien décidé à comprendre le pourquoi du comment. C’était compréhensible, après tout, si les rôles étaient inversés, elle ne laisserait pas Winston bouder ou être peiné tout seul dans son coin, sans savoir. Non elle lui tirerait les vers du nez ! Et ceci car Ambre a toujours été très curieuse, toujours à l’écoute des autres… Par contre, quand il s’agit de parler de soi, quand c’est à son tour de se confesser, elle aime beaucoup moins. Elle aimait préserver son jardin secret et détestait que des curieux viennent mettre leur nez dans ses affaires.

    Vous avez dit mauvais caractère ? Un peu oui. Ne fais pas aux autres ce que tu n’aimerais pas qu’on te fasse. Mais cette maxime ne plaisait pas vraiment à Ambre, du coup elle faisait souvent ce qu’elle voulait, et elle râlait quand les autres ne se comportaient pas comme elle le voudrait. D’ailleurs ce point là de caractère, était assez problématique avec Eli, qui était pareille sur ce point. Dès que l’une voulait découvrir les secrets de l’autre, l’autre se braquait et renvoyait les questions, du coup ça finissait par un silence, et deux braquées … >< Du coup, Ambre était agacée que Winston se montre insistant, ne pourrait-il pas la laisser dans son coin se vider de toute l’eau de son corps ? Non ! C’était trop lui demander… grrr. Mais d’un autre côté, (car oui elle est compliquée xD <3) elle appréciait sa présence, son insistance… Il était prévenant, et en ce moment elle en avait grand besoin.

    Elle posa sa tête sur l’épaule de Winston, son front contre l’épaule, ce qui permettait à ses cheveux détachés, de cacher son visage humide. Elle ne se tenait pas droite, son dos était rond, ses épaules étaient affaissées, elle n’avait pas fière allure. Alors que Winston lui proposa son mouchoir, elle sourit à ce geste… Sans le vouloir, une réaction quelque peu ironique s’était formée dans sa tête. Ce n’était pas avec ce pauvre malheureux mouchoir que tout allait s’arranger, du coup, le geste de Winston était … presque naïf ? Mignon ? Dommage, c’est seulement lorsqu’elle est aussi affaiblie, aussi peu elle-même, qu’elle apprécie le plus Winston. Elle n’avait pas envie de le fuir, de lui faire la guerre, non à cet instant elle voulait rester près de lui. Ambre ne prit pas le mouchoir qu’il lui tendait, à la place elle lui attrapa la main, et lui mit dans la main son médaillon, enfin le médaillon de son frère ; bizarrement elle était partie pour lui expliquer. Seulement, les mots se bloquaient dans sa gorge, alors les explications n’allaient pas être faciles.

    - Il est parti … Ils sont partis …

    Ambre se tut, essayant de surmonter un nouveau sanglot, sa gorge était vraiment trop serrée, elle n’arriverait pas à en dire plus. Elle prit des grandes respirations pour essayer de se calmer et retrouver l’usage de la parole. Elle n’ajouta rien, se battant contre sa propre tristesse, du coup elle ne se pressait pas pour continuer son explication : laissant Winston dans le flou. Elle n’avait pas précisé à qui elle faisait allusion, elle avait utilisé la facilité : « partis » au lieu de « morts ». Bref Winston n’avait que ces brefs mots et le médaillon où était gravé « Léo E. » pour essayer de comprendre la situation, ce qui n’est pas évident. Espérons qu’il ne s’invente pas le pire … Comme par exemple, Ambre pleurant son amant, ou bien d’autres choses déconvenues xD


_________________

    " Bienvenue chez les Ferrars ..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Winston FerrarsLord
Ton prénom : Audrey
© : Myself &Tumblr
Messages : 975
Date d'inscription : 07/03/2011

Reputation
Famille: Ferrars
Age du personnage: 25
Relations :
MessageSujet: Re: You may now kiss the bride &&Ambre Dim 13 Nov - 0:18

Winston ne se l'avouerait jamais, parce que c'était loin d'être une réaction digne d'un gentleman, (et que s'en était un!) mais quelque part, il était content que Ambre soit à ce point affectée pour baisser sa garde, et lui permettre de la réconforter. Il voulait faire ses preuves! Alors non, ce n'était pas très noble comme réaction, mais c'était bel et bien ce que c'était. Si il faisait les choses bien, il avait peut-être une chance pour qu'elle ne le haïsse pas jusqu'à la fin de sa vie. Si il était doué, alors il réussirait même à faire en sorte qu'elle l'apprécie! Mais ne crions pas victoire trop vite, il avait encore un long chemin avant d'en arriver là.

Du coup, il essayait de réconforter Ambre comme il le pouvait, en la prenant dans ses bras, en la berçant, pour essayer de la calmer. Il trouvait ça un peu dérisoire comme manière de la réconforter, par rapport à son état. Elle avait l'air dévasté, c'est pas un calin qui allait tout réparé (mais un câlin est un câlin, on crache pas dessus xD C'est Winwin merde! xD), mais si il pouvait l'aider à s'épancher et à évacuer sa tristesse sur sa veste, a verser des litres de larmes, alors qu'elle le fasse!

"Il est parti … Ils sont partis …" Winston fronça les sourcils. Ambre pouvait difficilement faire plus vague et large, comme formulation. Ca pouvait vouloir tout et rien dire à la fois! Il prit le médaillon que Ambre lui tendit, et l'observa attentivement; Il le passa entre ses doigts, et lu l'inscription. "Leo E". Encore une fois, ce n'était pas très clair. Il était toujours aussi confus et impuissant face à la tristesse de Ambre, qui n'en finissait pas de pleurer et pleurer. Et en même temps qu'il essayait de se calmer, des tonnes d'idées lui passait pas la tête, sur ce fameux "Léo E" qui était partit. Il pouvait aussi bien être un ami, une membre de sa famille, ou bien plus que ça. Cette idée lui avait traversé l'esprit une seconde, une seconde qu'il avait trouvé très désagréable. D'un coup, il se sentait jaloux d'un homme qu'il ne connaissait pas, et qu'il n'avait même jamais vu.. Il était jaloux d'un prénom et d'une initiale, parce que Ambre ne pleurerait sans doute jamais son départ de manière aussi vive.

Mais il se ravisa et ravala sa fierté. D'abord parce que ça aurait fait de lui un cocu, et l'idée ne lui plaisait franchement pas xD au aussi parce qu'il voulait croire à la pureté et à l'innocence d'Ambre. Bon, il en savait rien, mais c'était une miss de bonne famille, alors même si parfois elle pouvait enfreindre la bienséance et s'en amuser, il l'imaginait mal se dépraver. Et il n'avait pas épousé une dépravée.... et sa fierté revint au galop, aussi vite qu'il avait voulu la faire partir.

Le jeune homme prit le visage d'Ambre dans ses mains, et essuya ses larmes. Il la regardait dans les yeux avec un regard transperçant,... envoûtant... et bourré de tendresse (fleur bleu xD).

- Ambre, qui est Léo? Qu'est ce qu'il lui est arrivé? lui dit-il calmement, et avec beaucoup de douceur. Il voulait pas la brusquer, ou la braquer. Elle était déjà assez démoli comme ça, il voulait pas ajouter sa pierre à l'édifice!
Puis, il lui fit un bisou sur le front (*__*) et la reprit dans ses bras.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ambre FerrarsLady
Ton prénom : Juliette
Célébrité : Sienna Miller
© : orchestralm & tumblr
Messages : 2694
Date d'inscription : 25/02/2010

Reputation
Famille: Leycesters
Age du personnage: 20 yo.
Relations :
MessageSujet: Re: You may now kiss the bride &&Ambre Jeu 17 Nov - 20:41


Under pressure...

    Cette manière de la rassurer était peut-être dérisoire, un câlin n’allait pas tout réparer, mais au fond, cette attention, ce réconfort était loin d’être inutile. Étrangement Ambre était comme imprégnée d’une certaine douceur, d’un certain calme, quand elle se retrouvait ainsi, entre ses bras. Cela n’allait pas pour autant ramener ses frères, mais c’était quand même ça de pris. A cet instant, elle se sentait en sécurité, rassurée par cette emprise. Et c’était cela qui était le plus étrange. Elle était toujours autant remontée par ce mariage forcé, elle se bornait à le bouder, et pourtant il fallait bien qu’elle se fasse à l’idée que Winston avait été irréprochable. Déjà au bal, elle avait apprécié son calme et sa maitrise devant une situation chaotique. Et à présent, alors qu’elle ne le méritait aucunement, il était là, à lui servir une épaule sur laquelle pleurer. Alors peut-être qu’au final, un jour elle remerciera son oncle d’avoir conclu ce mariage, peut-être qu’un jour elle sera une épouse heureuse, et qui sait ? Même une épouse aimante ?
    Un jour peut-être, mais ce jour-là était encore bien loin. Tout simplement car accepter ce mariage n’était à l’ordre du jour. Et plus grave encore, tout simplement car être heureuse était une issue qui lui paraissait impossible. Elle était tellement dévastée par le chagrin, tellement rongé par cette perte douloureuse, que de sourire, être heureuse semblaient appartenir à une époque révolue.

    Ambre sortit de cette réflexion peu gaie, quand Winston prit son visage entre ses deux mains. Au départ elle ne le regardait pas dans les yeux, et puis quand ce dernier essuya ses larmes, son regard rencontra celui de Winston et se fut comme un électrochoc de tendresse. xD Elle ne comprenait définitivement pas pourquoi il était aussi gentil, aussi patient avec elle. Elle qui depuis leur mariage l’évitait, le snobait, ne lui épargnait rien… Et voilà qu’il était le premier, le seul avec qui elle se laissait aller. Se connaissant Ambre savait pertinemment qu’elle n’étalerait pas son chagrin, alors Winston risquait d’être la seule personne avec qui elle avait laissé percevoir son énorme tristesse. Que la vie est ironique, normalement il devrait être le dernier à la réconforter. Maintenant, elle commençait à s’en vouloir, à être si dévoué, il la faisait culpabiliser. Déjà qu’Ambre n’avait pas le moral au beau fixe, elle se sentait indigne de cet élan de tendresse, alors ça la mettait encore plus mal à l’aise. Elle se torturait l’esprit pour comprendre la motivation de Winston.

    Puis une terrible réflexion lui vint à l’esprit, malheureusement elle n’arriva pas à s’en défaire, à ne pas y porter d’importance… Si cela se trouve, elle était totalement à côté de la plaque… mais maintenant que cette idée saugrenue était incrustée dans son esprit, elle ne pouvait pas l’oublier, elle devait savoir si cette pensée était vérifiée. Alors que quelques secondes avant, elle se torturait l’esprit pour comprendre la motivation de Winston, une terrible idée lui était passée par la tête : et si toute cette gentillesse, cette tendresse n’était pas désintéressée ? Comme elle l’avait pensé, elle n’avait rien fait pour mériter une telle attention de Winston… Et si ce réconfort n’était qu’un moyen pour Winston d’obtenir quelque chose ? Ambre n’a jamais été une jeune femme naïve, son manque de confiance envers l’espèce humaine, y était pour quelque chose. Elle se méfiait, elle avait beaucoup de mal à accorder sa confiance, il fallait la mériter. Et souvent quand elle l’accordait, elle ne le regrettait pas, mais c’était simplement dû au fait qu’elle mettait un certain temps à la donner. Alors concernant ce fameux mari, qu’elle connaissait depuis peu, qu’elle « maltraitait » et qui face à tout ça, ce mari se révélait être dévoué… Son manque de confiance envers les autres prit le dessus. C’était évident, il voulait quelque chose ! Mais quoi ?

    Alors que Winston déposait un baiser sur son front, une réponse à cette interrogation lui glaça le sang. Le devoir d’une femme mariée était de faire honneur à son époux… mais c’était aussi de lui donner un héritier. Les yeux d’Ambre s’écarquillèrent, c’était sur, c’était bien cela ! Voilà pourquoi il la câlinait, la réconfortait, l’embrassait ainsi, il voulait plus. Il voulait qu’elle accomplisse son devoir d’épouse. Cependant, il avait vu qu’elle n’avait pas l’air coopérative, alors la voir ainsi affaibli lui avait redonné espoir. Il allait profiter de son chagrin pour arriver à ses fins ? Ambre était comme dans un état second, sous le choc. Elle qui venait de dire, enfin de penser, tant de gentilles choses à l’égard de Winston … la voilà bien remercier. Heureusement qu’elle n’était pas naïve, son plan aurait pu marcher sinon.
    Ambre était tellement embarquée dans son idée farfelue, qu’elle n’arrivait à se raisonner, à se remettre en question. Winston venait de se faire juger, sans même pouvoir se défendre. Ambre ne lui avait même pas accordé le bénéfice du doute, non elle avait pris cette pensée comme une certitude. Alors la seule chose qu’il lui restait à faire, c’était de prendre Winston la main dans le sac, le piéger dans son propre piège. Ainsi, dans le but de prouver sa folle idée, Ambre redressa la tête, et se décolla du torse de Winston. Cette fois, c’est elle qui prit le visage de Winston entre ses mains. « Vous êtes si attentionné, je ne mérite aucunement votre gentillesse. » Voilà ce qu’elle lui glissa à voix basse, avant d’approcher ses lèvres des siennes pour l’embrasser… généreusement xD.
    Elle n’avait pas répondu à la question de Winston, non elle avait tellement monté ses préjugés toute seule dans sa tête, qu’elle avait à peine entendu sa question, par conséquent Winston n’était toujours pas renseigné sur ce fameux Léo. Mais qu’importe, Ambre était à deux doigts de le démasquer. S’il répondait à son baiser avec un peu trop de fougue, cela prouvera qu’elle avait raison. (xD)


_________________

    " Bienvenue chez les Ferrars ..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Winston FerrarsLord
Ton prénom : Audrey
© : Myself &Tumblr
Messages : 975
Date d'inscription : 07/03/2011

Reputation
Famille: Ferrars
Age du personnage: 25
Relations :
MessageSujet: Re: You may now kiss the bride &&Ambre Jeu 24 Nov - 10:16


Si Winston savait ce qui était en train de se tramer dans la tête d'Ambre, il se serait abstenu de la réconforter. Lui qui agissait avec tant d'honneur pour secourir sa belle d'un terrible chagrin, tel un preux chevalier va sauver sa princesse XD Et bien sa princesse avait l'esprit tordu! Et tout ces efforts pour devenir un mari idéal, venait d'être balayé d'un coup d'un seul. C'était bien la peine qu'il essaie, si elle tournait la situation dans ce sens là!
D'accord, il devait l'avouer, ses intentions n'étaient peut-être pas totalement noble, la réconforter c'était un bon moyen afin de ne plus passer pour l'ennemi à abattre, et pourquoi pas, faire en sorte qu'elle commence à l'apprécier à sa juste valeur. Son geste était -un peu- intéressé, mais pas de là à tout de suite penser devoir conjugale et descendance! Il n'était pas le pire des rustres tout de même! Il voulait qu'elle l'apprécie, pas qu'elle le déteste et le prenne pour un goujat doublé d'une mufle!

Il devait quand même l'avouer, il y avait déjà songé. Depuis leur mariage... Certaines idées coquines lui étaient passé par la tête XD Ambre était non seulement sa femme, mais aussi une jeune femme attirante et désirable, dont il était tombé sous le charme,... Ca lui semblait normal d'avoir envie d'elle, malgré son caractère de cochon XD. Bon bien sur il n'allait pas le crier sur les toits, et encore moins l'expliquer à Ambre, au risque de se prendre la gifle de sa vie. XD Et puis c'était ni le moment, ni le lieu pour une nuit de noce en toute intimidé. Donc c'était exclu, donc Ambre se trompait dans les grandes largeurs, donc elle était paranoïaque! Elle devrait moins penser et se laisser aller à apprécier son mari! XD

Mais évidemment, Winston n'y voyait que du feu. Quand Ambre prit son visage dans ses mains, il la dévisagea, surpris, et tout admiratif devant la blonde de ses rêves (*_* XDDD) « Vous êtes si attentionné, je ne mérite aucunement votre gentillesse. » Winston resta sans voix. Il avait tellement l'habitude qu'elle se braque, et qu'elle l'envoie bouler, qu'il se demandait si il avait bel et bien compris ce qu'elle lui avait dit. Il s'attentait plus à un « vous ne me méritez pas » ou autre phrase cinglante dans le même style. Du coup il resta muet, ce qui de toute façon ne fut pas un problème longtemps... Puisque Ambre se mit à l'embrasser.
Alors là il comprit vraiment mais vraiment rien du tout xD Il devait avoir épousé une femme lunatique, pour qu'elle se mette à l'embrasser maintenant, alors que ça faisait des jours voire des semaines qu'elle voulait à peine lui parler. Il se sentait con xD Il était tout maladroit, comme si c'était la première fois qu'on l'embrassait XD Mais il était tout heureux. La femme de ses rêves l'embrassait, qui ne le serait pas à sa place?! XD Du coup il répondit à ce baiser, et l'embrassa tendrement. Puis il prit un peu plus d'assurance, et y mit plus de... passion XD
Il venait pile de tomber dans le vilain piège mesquin que lui avait tendu Ambre. Pire, il ne s'était rendu compte de rien du tout. Il ne savait pas d'où venait ce soudain revirement de situation, et il ne se posait même pas la question (abruti xD). En toute modestie, il supposait que son charme et sa gentillesse, comme elle l'avait si bien fait remarquer , avait eu raison d'elle. Il se savait convaincant, mais pas à ce point... la chute allait être rude xD

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ambre FerrarsLady
Ton prénom : Juliette
Célébrité : Sienna Miller
© : orchestralm & tumblr
Messages : 2694
Date d'inscription : 25/02/2010

Reputation
Famille: Leycesters
Age du personnage: 20 yo.
Relations :
MessageSujet: Re: You may now kiss the bride &&Ambre Dim 27 Nov - 5:16


    Elle pensait trop. Et elle était lunatique oui. Et ce, depuis toujours, ou du moins depuis fort longtemps. Mais ajouter à cela : une lunatique qui pense trop, et qui plus est maintenant, devient légèrement parano et méfiante vis-à-vis de tout, cela donne un mélange explosif. Ambre à présent était telle une bombe à retardement, qu’on a déclenché … qu’on ne peut pas arrêter et dont l’expiration de la minuterie est inconnue. Elle devrait exploser bientôt, une question de millième de secondes ? De secondes ? De minutes ? Et le pire dans tout cela, c’était que le pauvre Winston était à milles lieux de savoir, et même de comprendre, dans quelle situation instable il se trouvait à présent. Alors que Winston, en tant que mari aimant … - ce que Ambre ne sait pas, ou du moins se méfiait : il le faisait paraître, mais il y avait forcément baleine sous caillou (Caro xD)- répondait à son baiser, Ambre venait de déclencher une alarme interne. C’était donc ça, elle avait sa preuve … il y avait bien une raison à cette gentillesse et au vue de la passion qu’il mettait dans son baiser, il était juste intéresser par son physique. Ambre n’allait pas pouvoir passer dessus, non vue son état moral et mental (cinglée va ! xD) elle ne pouvait pas passer outre, c’était comme un énième coup de massue. Si seulement, on ne l’avait pas forcé à se marier, si seulement elle avait pu choisir son mari, si seulement avec ce mari utopique, elle avait partagé une véritable idylle, alors ce mariage, dans ce contexte, aurait été une chose formidable. Ce mari l’aurait soutenu dans cette perte, sans rien attendre en retour, juste par amour.

    Mais à présent, ce n’était rien de tout cela. Le mariage avait été arrangé, aucuns de deux jeunes mariés avaient choisi cette vie, aucun des deux s’aimaient, et c’était compréhensible. Du coup, c’est ainsi qu’Ambre le comprenait… par conséquent, elle ne pouvait pas imaginer le semblant d’amour que Winston lui portait. Non, pour elle, depuis le début, elle l’avait mis dans le même sac qu'elle, il devait être aussi gêné par ce mariage… c’est pour cela qu’il aurait du se manifester et être contre ; mais il ne l’avait pas fait. Par conséquent au lieu d’avoir de la sympathie envers lui, au lieu de se serrer les coudes, et pourquoi pas se lier … d’amitié du moins, elle lui en voulait. Il n’avait rien fait, à peine protester ! Ambre savait très bien – et cela la rendait malade- que son statut de femme l’avait rendu bien impuissante, mais si Winston avait vraiment voulu s’opposer à l’union, il aurait pu et ils leur auraient évité tout cela. Oui elle en était persuadée.
    Et elle lui en avait voulu, et avait été contrarié aussi de ne pas comprendre pourquoi Winston ne s’était pas plus battu pour les sauver de cette union… mais elle n’avait jamais compris. Et peut-être que sous ses airs de gentleman, d’homme parfait –il suffisait d’entendre les groupies jaser sur Winston, et les entendre jalouser Ambre, pour savoir que toutes à part Ambre, le voyait comme l’époux idéal- il n’était qu’un beau parleur. Il jouait sur les apparences, il paraissait parfait, mais au final ses intentions étaient beaucoup moins honorables. Et voilà, maintenant elle arrivait à remettre en place les pièces du puzzle. Il se fichait bien du chagrin d’Ambre, il se fichait bien de savoir qui était Léo, du moment qu’elle l’embrassait, qu’il avait un peu ce qu’il voulait, il se fichait bien des états d’âmes de sa greluche de femme.

    Mais Ambre n’était comme ces groupies naïves, fleurs bleues, qui ne vivent que pour être l’épouse d’un homme et une mère. Non Ambre, était une femme avant tout, bien décidé à ne pas se laisser marcher sur les pieds. Donc elle allait mettre fin à ce baiser. Elle l’aurait bien fait directement, avant que Monsieur y mette de plus en plus de passion, mais étrangement, elle traina, elle retarda l’échéance. Il faut dire que ce baiser l’avait quand même surprise… c’était assez agréable, même si cet élan de passion de la part de Winston la rebutait, car c’était la preuve de sa culpabilité, il fallait l’avouer qu’Ambre au fond d’elle, mais tout au fond, appréciait légèrement ce baiser. Du coup, elle dut se remuer pour stopper ce baiser. Non mais ! Elle n’était pas une guimauve. Elle repoussa sans délicatesse Winston et bondit du fauteuil… Au moins, tout cela avait arrêté ses pleurs.

    - Est-ce donc vos motivations Monsieur Ferrars ? Vous avez failli m’avoir, vous savez… Il y a encore quelques minutes, secondes… je me disais : quelle gentillesse … pourquoi est-il si charmant alors que je ne le mérite aucunement…. Mais finalement, c’est bien vrai, avouez le : je ne le mérite aucunement … j’ai été détestable depuis le début. Alors ce n’est pas de mon chagrin dont vous vous souciez, mais simplement de vos désirs. Votre femme : votre butin, ce n’est que cela la vraie raison n’est-ce pas ?

_________________

    " Bienvenue chez les Ferrars ..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Winston FerrarsLord
Ton prénom : Audrey
© : Myself &Tumblr
Messages : 975
Date d'inscription : 07/03/2011

Reputation
Famille: Ferrars
Age du personnage: 25
Relations :
MessageSujet: Re: You may now kiss the bride &&Ambre Dim 4 Déc - 2:55


Non seulement Winston était à mille lieues de se douter de ce qui se tramait dans la tête de sa femme, mais il était dans un état d'esprit totalement différent. Lui, il reprenait espoir! Enfin, Ambre ne le boudait plus, elle ne l'ignorait plus, et elle allait même jusqu'à pleurer sur son épaule. C'était bon signe non? Il n'était pas un expert en psychologie Ambre-ienne, -pas encore- mais il savait qu'elle n'était pas du genre à étaler ses sentiments à tout va, et le fait qu'elle se laisse aller en sa présence, était un grand pas en avant. Et il était heureux de ce pas en avant, parce que ça voulait dire qu'elle commençait à l'accepter en tant que mari, qu'elle ne le considérait plus comme un ennemi, et que peut-être, si ils apprenaient à mieux se connaitre, il était possible qu'ils fassent un couple heureux.
Et puis le baiser... le baiser le conforta dans son idée. Il ne pensait pas faire un tel pas en avant vers le coeur d'Ambre aussi rapidement. Il n'en avait pas espérer tant en si peu de temps. Et puis, honnêtement, il y avait plus désagréable qu'embrasser Ambre. Il savourait le moment, et il voulait le graver dans sa mémoire. Leur premier baiser, ça devait être parfait, inoubliable!

... et ça le serait, inoubliable. Pour la perfection, on était loin du compte. En moins de temps qu'il ne faut pour le dire, Ambre avait déserté le canapé où ils étaient assis tout les deux, et elle avait troqué ses pleurs pour un visage sévère bourré de reproche.

"Est-ce donc vos motivations Monsieur Ferrars ? Vous avez failli m’avoir, vous savez… Il y a encore quelques minutes, secondes… je me disais : quelle gentillesse … pourquoi est-il si charmant alors que je ne le mérite aucunement…. Mais finalement, c’est bien vrai, avouez le : je ne le mérite aucunement … j’ai été détestable depuis le début. Alors ce n’est pas de mon chagrin dont vous vous souciez, mais simplement de vos désirs. Votre femme : votre butin, ce n’est que cela la vraie raison n’est-ce pas ?"

Winston resta ahuri pendant quelques instants. Ah. D'accord. Elle s'était fichu de sa gueule.
Il était partagé entre deux sentiments. Il avait l'impression de s'être fait avoir comme un bleu. C'est elle qui l'avait embrassé, elle qui l'avait laissé prolonger, qui l'avait inciter, qui lui avait donné de l'espoir même, et là... elle se permettait de l'accuser, et de le dénigrer, alors qu'au départ, il ne cherchait qu'à la consoler, et au plus, il espérait se faire accepter. Et il lui en voulait pour ça. Mais en même temps... il se sentait minable, pitoyable même. Elle pleurait, elle devait avoir beaucoup de chagrin, et lui... il l'embrassait, comme si c'était la meilleure des choses à faire. Non, ça ne l'était pas, il aurait du réagir autrement et il s'en voulait. Ambre était sa femme, pas une récompense, un butin, ou allez savoir quoi.

Du coup il se releva, confus et honteux. Il osait à peine regarder Ambre dans les yeux, se contentant de regarder un truc derrière elle.
- Je... je suis désolé je... ce n'était pas, enfin je ne voulais pas... Il bafouillait, il savait pas quoi dire. Il avait déjà du mal à comprendre ce revirement de situation si soudain... se justifier sur un geste qu'avait provoquer Ambre, c'était un peu compliqué à gérer. Je ne voulais pas vous blesser ou... il marqua une pause, prit une grande inspiration, et se risqua à la regarder bien en face cette fois-ci Je vous aime beaucoup Ambre, et je... j’espérais que vous aussi.

Voila, il ne lui restait plus qu'à se cacher dans un trou, et prier pour qu'elle arrête de le détester.

- Je vous laisse tranquille.

Le jeune homme s'éloigna et sortit de la pièce. Il n'allait pas la déranger avec sa présence plus longtemps, puisqu'il avait l'air de tant l'énerver.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ambre FerrarsLady
Ton prénom : Juliette
Célébrité : Sienna Miller
© : orchestralm & tumblr
Messages : 2694
Date d'inscription : 25/02/2010

Reputation
Famille: Leycesters
Age du personnage: 20 yo.
Relations :
MessageSujet: Re: You may now kiss the bride &&Ambre Dim 11 Déc - 4:39


"Je dois juste m'asseoir Je ne dois pas parler
Je ne dois rien vouloir Je dois juste essayer
De lui appartenir, de lui appartenir"

Spoiler:
 

    Et c’était reparti pour un autre ascenseur émotif, ce n’était que cela depuis quelques minutes. Chagrin, gêne, faux-semblant, attendrissement, contrariété, colère … c’était pire que des montagnes russes, son côté lunatique sans donnait à cœur joie il faut croire. Alors que la seconde précédente, Ambre était bien remontée, renfrognée, à la fois contrariée et déçue par Winston, voilà qu’elle déchantait de nouveau. Une vraie douche froide, remarque à ce niveau là, ce n’était même pas froid, c’était une douche totalement glacée qui venait de lui tomber dessus. Alors là… Ambre qui s’était tellement bien convaincue elle-même de sa théorie tordue, venait de tomber de haut, de très haut. Elle avait passé les dernières minutes à se convaincre des méfaits de Winston, à se convaincre qu’il n’était qu’un goujat, qu’il ne la mériterait jamais, que jamais elle pourrait croire et vouloir de ce mariage. Elle s’était persuadée que sous ses airs gentils, il cachait un vrai côté manipulateur, prêt à tout pour arriver à ses fins, et à avoir son butin. Du coup, elle-même avait pris plaisir à rentrer dans son soi-disant jeu, pour le prendre au piège.

    Elle avait tout prévu, à l’avance elle avait même savouré ce revers de situation, elle le prenait la main dans le sac, il profitait de ce baiser, l’approfondissait, elle avait raison. C’était le moment de le lyncher, il n’allait pas oublier de si tôt qu’on ne se jouait pas aussi facilement d’Ambre. Et voilà que … patatra. Elle n’avait rien compris. Rien de rien. Plus elle regardait Winston, son expression, son visage honteux, triste, plus elle voulait elle aussi se terrer au fond d’un trou. S'y cacher et ne jamais en ressortir. Elle l’écouta balbutier, et chaque syllabe qu’il prononçait, était comme des cous qu’on lui portait. Quelle était sotte… Son esprit critique, vif qui d’habitude lui donnait l’avantage, l’avait totalement fourvoyé, elle avait faux sur toute la ligne. « Je vous aime beaucoup Ambre, et je... j’espérais que vous aussi. » Ce fut le coup de grâce.

    Comment pouvait-elle être si horrible ? Elle avait été cruel… pour sa défense elle pensait se défendre… mais non, elle n’avait même pas le cœur à se trouver des excuses. Elle était entièrement fautive, son caractère buté, borné, orgueilleux, était le seul coupable. Elle avait jugé Winston, elle s’était faite une idée de lui sans chercher à la vérifier, elle ne lui avait jamais vraiment donné de chance au final. Certes sa colère et sa frustration contre ce mariage étaient des raisons suffisantes pour en vouloir à Winston. Mais … apparemment il … l’aimait ? Comment pouvait-elle le deviner, ils se connaissaient encore si peu ! Comment pouvait-il déjà l’aimer alors qu’il ne la connaissait pas ? On apprécie quelqu’un pour ses qualités, mais on l’aime pour ses défauts. Voilà ce que sa mère lui avait maintes et maintes fois répétés. Winston ne connaissait Ambre que d’apparence… comment pouvait-il l’aimer ? La jeune femme eut un petit sourire triste, alors que Winston quittait déjà la pièce. Si Winston, jusqu’à maintenant n’avait pas eu l’occasion de l’aimer pour ses défauts, ou même de connaître ses défauts, alors à partir de maintenant… il pouvait observer sans grandes difficultés ses nombreux défauts.

    Ambre soupira, et se prit la tête entre les mains. Qu’avait-elle fait ? Elle ne cherchait pas à le blesser, elle cherchait seulement à surmonter ses épreuves à sa manière. Certes elle n’était pas commode en cette période, elle le savait très bien, mais c’était sa façon de réagir. Mais entre être désagréable et être méchante, sournoise, perfide… il y avait un grand pas. Elle se mit à paniquer, qu’est-ce qu’il fallait faire ? Rester cacher ici jusqu’à sa mort ? Ou affronter maintenant sa bêtise ? Elle opta pour la deuxième option. Elle sortit de la pièce pour rattraper Winston dans le couloir. Elle lui attrapa le bras, et l’écarta du centre de l’allée pour le coincer entre le mur et le poteau, et pour ne pas être à la vue de toute la milice présente ici.

    - Winston … dit-elle à bout de souffle, c’était la première fois qu’elle l’appelait par son prénom d’ailleurs, elle s’était bornée à l’appeler Monsieur Ferrars jusqu’à maintenant. Je… J’ignorais que vous … aviez de tels sentiments à mon égard… je… Elle lui prit les mains, et les serra légèrement.[/b] Je suis si confuse Winston, ma frustration vis-à-vis de ce mariage arrangé, de notre mariage m’a tellement aveuglée, que je n’ai pas su remarquer votre réelle affection. J’ai été sotte, mon orgueil a été plus fort que ma raison, je n’aurais jamais du vous voir comme un ennemi… Je me suis tellement fourvoyée, je me sens …

    Ambre n’eut pas plus de temps pour réciter son Mea Culpa. Deux personnes de la milice s’étaient rapprochées d’eux pour voir qu’est-ce qui se tramait. L’un d’eux attrapa sans ménagement le bras d’Ambre et l’éloigna de Winston. Le garde commença à la tirer sans délicatesse vers la grande salle. « Allez ma brave dame, pas de privilèges même pour des Lady, vous devez rester dans la salle principale comme tout le monde. » Ambre essaya de s’extirper de son emprise, il lui serrait tellement le bras qu’il lui faisait mal.

    - Lâchez-moi ! Enlevez vos sales pattes de ma mousseline ! xD AH ! Pour qui vous prenez vous ? Ce n’est pas parce que vous portez un uniforme que vous pouvez agir comme bon vous semble avec les dames… MAIS ! Je ne vous permets pas de me toucher ainsi ! Le garde tourna la tête vers Winston pour lui adresser un vieux regard malsain, puis il poussa Ambre dans la salle principale, comme si c’était un vulgaire sac à patates. xD

_________________

    " Bienvenue chez les Ferrars ..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Winston FerrarsLord
Ton prénom : Audrey
© : Myself &Tumblr
Messages : 975
Date d'inscription : 07/03/2011

Reputation
Famille: Ferrars
Age du personnage: 25
Relations :
MessageSujet: Re: You may now kiss the bride &&Ambre Lun 19 Déc - 0:11

Spoiler:
 

Décidément cette journée était riche en émotions. Winston était passé par pleins d'étapes et de sentiments complètement contradictoire, et cela bien malgré oui. Il avait été peiné par la perte qu'avait subi Ambre, même s'il ne savait toujours vraiment qui elle avait perdu. Puis il avait repris espoir, le comportement de Mrs Ferrars, sa Mrs Ferrars l'avait plus qu'encouragé, jusqu'à arriver à un moment plus qu'innatendu: le baiser... qui fut une grande désillusion. Il n'avait pas pensé que ça lui aurait fait tant de peine d'ailleurs.
Qu'elle ne veuille pas de lui était une chose, mais le croire aussi fourbe et mesquin, de là à profiter d'Ambre dans un moment de faiblesse.... il ne pensait pas que l'estime que lui portait Ambre était aussi basse. Pour qui le prenait-elle, si elle le pensait capable de ce genre de chose?

Alors Winston était reparti tout penaud, et aussi très déçu. Mais tout de même heureux -même si le terme est peut-être mal employé- de lui avoir avouer son affection. Au moins c'était dit. Pas vraiment dans les meilleures circonstances, mais au point où ils en sont, le bon moment est loin d'être arrivé. Vu la galère dans laquelle ils étaient embarqué, il aurait pu attendre une éternité avant de trouver un moment approprié au déballage de sentiments. Et puis "je vous aime beaucoup" ça dit clairement les choses, mais sans aller trop loin non plus (le beaucoup change tout xD).
Alors c'est vrai qu'ils ne se connaissent pas si bien au final, mais ce n'est pas comme si Winston pouvait contrôler ses sentiments! Il n'était pas fait de pierre, il était tombé sous son charme dès leur rencontre. Le temps avait fait le reste. Il aurait aussi bien pu lui dire à quel point il était ébloui par sa beauté et charmé par son caractère de cochon... mais ça aurait été de trop (xD). Il n'était pas encore prêt pour les aveux enflammé, et de toute façon sa "femme" l'aurait envoyé bouler.
Bref, tout ça pour dire que c'est dans cet état d'esprit que Winston s’apprêtait à rejoindre la salle commune, persuadé que si y avait pu y avoir un petit espoir auparavant, il venait d'être réduit en poussière, tout ça parce qu'il était trop naïf, trop idiot, et sans doute trop pressé.

Sauf que Ambre le rattrapa. Sans trop comprendre comment, il se retrouvait entre le mur et Ambre... c'était une situation plutôt agréable d'ailleurs, il aimait beaucoup xD. "Je… J’ignorais que vous … aviez de tels sentiments à mon égard… je… Je suis si confuse Winston, ma frustration vis-à-vis de ce mariage arrangé, de notre mariage m’a tellement aveuglée, que je n’ai pas su remarquer votre réelle affection. J’ai été sotte, mon orgueil a été plus fort que ma raison, je n’aurais jamais du vous voir comme un ennemi… Je me suis tellement fourvoyée, je me sens …"
Winston l'écouta attentivement, en la dévorant du regard. Et à chaque mot, c'était l'espoir qui renaissait. Finalement, tout n'était pas perdu! Sans s'en rendre compte, il lui sourit -un peu bêtement d'ailleurs xD. Ambre lui faisait pleinement profiter de son ascenseur émotionnel XD il était passé par tout les stades, à tel point qu'il ne savait plus trop où il en était. Lui qui aimait bien savoir où il en était, tout contrôler et fixer les choses... là il était totalement dépassé!
Ca ne s’arrangea d'ailleurs pas. Alors qu'il buvait chaque parole de sa dulcinée (XDD) Ils furent interrompu par deux abrutis qui se croient tout permis car ils font parti de cette foutu milice!
Et bien sur, comme c'est toujours plus simple de s'attaquer une femme, ils laissèrent Winston tranquille, et s'occupèrent d'Ambre. Il était d'ailleurs ravi de voir qu'elle ne se laissait pas faire xD et ravi de constater qu'il n'y avait pas que lui qui avait du fil à retordre pour la dompter xD.

Winston n'était pas décidé à les laisser faire de toute façon, et il n'appréciait pas vraiment la façon dont ces rustres traitait sa femme! Non mais XD Du coup il les regarda avec un regard sévère, prit son air sérieux de militaire, et leur gueula dessus comme à des moins que rien xD.

- On peut savoir pour qui vous vous prenez messieurs? C'est la femme d'un officier supérieur que vous traitez de la sorte! Sachez que je ne tolérerai plus un tel comportement, ou la prochaine fois c'est vous qu'on pendra en public!

Le ton autoritaire et décidé de Winston suffit à les calmer, et ils lâchèrent Ambre de suite sans demander leur reste, et en se confondant en excuse. Ça leur apprendra à jouer aux plus malins, non mais! Du coup Winston, suivit d'Ambre rejoignit tranquillement et calmement la grande salle. sans imbéciles pour les pousser ou leur manquer de respect (et toc! xD)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: You may now kiss the bride &&Ambre

Revenir en haut Aller en bas

You may now kiss the bride &&Ambre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Les histoires de Melanie ♦ You may now kiss the bride» Kiss me goodbye [PV Natasha]» Aden | Your kiss it could put creases in the road» présentation de kiss me» Hyakka Ryouran Samurai Bride
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Remember Austen, RPG du XIXe ::  :: Pump Room-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit