AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

FINI Les voies du seigneur nous sont inpénétrables ma chère Elizabeth,tant mieux ! FINI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
InvitéInvité
MessageSujet: FINI Les voies du seigneur nous sont inpénétrables ma chère Elizabeth,tant mieux ! FINI Ven 24 Sep - 21:59


«Seigneur ! ...pardon»


Meryton,Hertfordshire ,tout le monde descend !

La voix du cocher venait de retentir avec fermeté,obligeant ainsi les voyageurs assoupis à se réveiller et Harmony à lever les yeux de sa lecture.Le rustre qui partageait son siège venait de descendre,lui offrant au passage,une main d'appui que bien évidement elle refusa avec prestance.Il ne manquait plus que cela ! pensa-t-elle en attente de ses bagages.Deux malles chargées aux ras-bords et trois sacs à mains tout aussi débordants.Elle eut un léger sourire en vue de ce spectacle.Son père ne pouvait gagner la partie aussi aisément.Il avait finalement cédé à ce caprice éthéré.

Son regard se mit alors à parcourir le faubourg ,à la recherche de son comité d'accueil.Mais où étaient donc passés les....? Tudors ? Toffer ? ...peu importait, après tout des présentations en bonnes et due formes n'allaient pas tarder.Elle n'eut point tord car aussitôt sa réflexion finie,un couple de quinquagénaire fit son apparition venant mettre un terme à sa solitude momentanée.Il s'approchèrent tout deux d'elle ,le gentilhomme fit donc leur introduction d'une voix gutturale mais satinée:

-Lady Browning ...Je suis Monsieur Tiddler et voici mon épouse ,nous allons vous accueillir parmi nous aussi longtemps que votre père l'exigera.

Diantre ! Étant donné les contentieux qu'elle avait avec le baron Browning , son séjour parmi les charmants Tiddlers allait se prolonger à l'excès.Elle ne pouvait plus espérer qu'il s'agisse là d'une question de mois,désormais elle ne pouvait que compter en années.Son visage séraphique changea d'expression passant du soulagement à l'inquiétude.Pourquoi donc avait-il fallut qu'elle naisse au sein d'une famille aussi conservatrice ? Elle leva les yeux aux ciel ,abattue et répondit aux Tiddlers d'un ton faussement enjoué :

-Bien,alors les désirs de mon père vous seront des ordres.Je vous promets de chérir les limites de la bienséance...

Ils acquiescèrent d'un preste mouvement de tête ,synchrones et impassibles.Madame Tiddler offrit son bras à la jeune Browning tandis que Mr Tiddler ,lui , sommait le portefaix de bien vouloir déposer les malles sur la carriole.Son engouement s'était éteint.Vaincu par l'austérité que lui offrait les lieux.Elle se risqua à un derniers coup d'œil vers la diligence qui repartait ,rêvant d'être en son sein pour quitter la mélancolie qui la gagnait.

Elle se plaça à l'arrière pendant qu'un discours explicatif se profilait à l'horizon.Le cœur compressé , le regard perdu au loin,elle n'écoutait les paroles de Madame Tiddlers que d'une seule oreille.L'autre ,attentive aux bruits que lui offraient les roues glissant sur un sol boueux.Diable ! Mais où étaient donc passés les chemins pavés des grandes villes ? ...dans les grandes villes , justement !

-...Sachez de même qu'il est interdit d'objecter une décisions prise par nos soins...
-Parfaitement.

Comme elle s'ennuyait ! Elle qui venait à peine d'arriver à Meryton.Que de promesses ! songea-t-elle irritée.

Après quelques minutes parcourues,Monsieur Tiddler mit à l'arrêt ses chevaux et annonça qu'ils venaient d'arriver à l'église.
Juste Ciel ! Quel jour étions nous ? Flûte ! Zut...CROTTE !
Dimanche.Ils venaient de sonner le glas.
Et voila, qu'elle avait mis les pieds dans une bourgade assommante et fichtrement religieuse !
L'Église,elle venait d'atteindre un summum.Un summum tout en chanson juron.
Les fidèles se pressaient devant la batisse immaculée.Saluant le pasteur au passage.Le jour du Seigneur...quel déveine !

-Monsieur Price , voici Lady Harmony Browning que nous venons tout juste d'accueillir !

Elle fit une légère (très légère) révérence à l'homme d'église.

-Il semblerait Monsieur Price, que notre chère Lady soit une exquise soprano ( lança Mrs tiddler,reportant son regard sur la jeune femme) votre père a jugé bon de nous le préciser...quant dites-vous Monsieur Price ? ne serait-elle pas parfaite pour les solo ?

La scène qui se déroulait sous ses yeux dépassait l'entendement.(son entendement du moins).Les choses s'accéléraient.Monsieur Tiddler rappelait à son bon souvenir de ne point piquer du nez,de ne point avoir de geste déplacé.Mrs Tiddler quant à elle,la guidait à travers la foule ,prendre place sur l'un des bancs.Précisant par ailleurs, que le reste de la maisonnée était également présent en ces lieux.Pas étonnant ! jugea-t-elle.Ici,la famille semblait possédait une bien trop grande importance...la religion aussi,à son grand damne.
Le silence s'installa , préparant la venue du sermon du pasteur.Le monologue réprobateur ,comme elle s'amusait à l'appeler.

-A chaque jour suffit sa peine
,murmura-t-elle d'une voix goguenarde.

Aussitôt dit, aussitôt accusée par un regard de ses hôtes.La vie promettait d'être des plus palpitantes.Déviant la tête d'un mouvement vif , ses yeux se posèrent sur une chevelure d'un blond cendré...d'un blond cendré certes et particulièrement familier.Saisie de stupéfaction ,elle émit bien malgré elle un ....

-GRAND DIEU, ÉLIZABETH ?!

.....un juron qui ne plut point à l'assistance,ni au pasteur d'ailleurs
Était-ce bien Elizabeth Forbes qui se tenait assise devant elle ? Elle aimait à le croire en tout les cas.

Spoiler:
 


Dernière édition par Harmony Browning le Mer 24 Nov - 0:49, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Elizabeth ForbesLady
Ton prénom : Alex' ou Lexou ou Lexia ou Lexina
Célébrité : Evan Rachel Wood
© : Shiya
Messages : 3205
Date d'inscription : 14/07/2010
Localisation : Quelque part entre ici et ailleurs

Reputation
Famille: Tiddlers
Age du personnage: 23 ans
Relations :
MessageSujet: Re: FINI Les voies du seigneur nous sont inpénétrables ma chère Elizabeth,tant mieux ! FINI Sam 2 Oct - 4:24

A peine levée, Elizabeth rouspétait déjà. Qui avait eu la bonne idée d'inventer le dimanche? Et plus encore, d'inventer les messes? Qu'est ce qu'elle détestait aller à la messe avec son oncle, sa tante et sa ribambelle de cousin. Non pas qu'elle n'aimait ses cousins, quoique certains lui restaient dépourvu de toutes connaissances. A choisir, elle préférait se prélasser dans sa chambre au lieu de penser à s'habiller, même si ce n'était pas elle qui serait son corsage, qui se coiffait et tout le tralala qui vient avec. Malheureusement, une fois de plus, elle allait devoir se lever et aller à cette messe qu'elle haïssait. Etait ce la messe qu'elle haïssait ou son incroyable et ennuyant oncle accompagné de son épouse? Hummm à en bien juger, c'était la deuxième option et non la première. Jamais, elle n'aurait fait autant de chichi pour aller à la messe. Mais c'était du temps de sa mère, un temps révolu. Alors qu'elle tentait de faire la souffrante pour échapper à la corvée qui l'attendait, sa tante entra dans sa chambre et lui somma de se préparer pour se rendre à l'église. D'ailleurs, elle insista sur le "Toute la famille Tiddlers se doit d'être à l'église". Après quoi, elle lui annonça qu'elle partait cherché une de ses cousines. Encore une de plus? Qu'est ce que ça serait cette fois-ci? Elle avait l'embarra du choix: Lydia était connue pour parler seule, William était souffrant, Sarah, elle en avait pas trop entendu parler, mais c'était apparemment une jeune fille bien élevée. Alors quel serait le caractère de cette nouvelle venue? Du moment, que cette personne ne ressemblait pas à sa soeur cadette, tout irait pour le mieux. Elizabeth n'aurait car faire comme avec les autres - enfin comme avec certains d'entre eux - les ignorait et leur jetait d'effroyables regards glacials, lorsque l'un d'eux tentait de lui parler.

Elizabeth finissa par se lever malgré elle. Une de ses domestiques arriva pour l'aider à faire sa toilette à se préparer, à s'habiller, à se coiffer et se maquiller. Tellement de chose à faire pour une simple et ridicule messe. Non, on vous rassure de suite, Elizabeth n'est pas du genre à blasphémer, mais quand même, ce genre de corvée était bonne pour les gens qui n'ont rien à faire d'autre. Surtout qu'à Meryton, c'était toujours les mêmes que l'on rencontrait à l'église. Jamais, on ne voyait quelqu'un de nouveau. Ah si une fois, il y avait eu quelque chose, l'arrive d'Edme. ET après? Une envie de râler la prenait, d'ailleurs pauvre domestique, elle en pâtissait.

"Non, mais vous pouvez pas faire attention au lieu de m'arracher les cheveux! Etes vous gourde ?"

Terrorisée, la domestique se dépêcha de finir la besogne. Une fois prête, Elizabeth sortit de sa chambre et emprunta le chemin pour sortir du manoir. dehors, une calèche l'attendait. Comme toujours, elle était la dernière à partir, un petit sourire s'esquissa sur son visage. Elle monta et le cocher donna le signe de départ aux chevaux. Ce n'est que quelques instants plus tard qu'elle arriva à destination. L'EGLISE ! Un long, mais vraiment très long soupir s'échappa de ses lèvres.

*Grrrr, venir ici! Non mais je vous jure, je serais bien mieux au fin fond de mon lit* pensa-t-elle avant que l'on ne lui ouvre la porte de la calèche.

Elle descendit de la calèche et regarda tout autour d'elle. Apparemment son oncle et sa tante n'était pas encore là. Tant mieux, elle allait pourvoir entrer tranquillement et comme elle le voudrez au sein de l'Eglise. Généralement, sa tante était sans cesse entrain de lui dire comment se tenir, comment sourire, comment dire bonjour. Que savait-elle réellement de la haute société? A ce qu'elle sache, sa tante n'avait jamais quitté Meryton, alors qu'elle la laisse tranquille. A peine avait-elle franchi le seuil, qu'elle remarqua du premier coup d'oeil ses cousins. Ils étaient tous là, sauf elle. Elle avança dans l'allée, la tête haute avec son petit air supérieur. Beaucoup l'avait remarqué, oui et elle s'en fichait. Ce n'était là que des paroles insidieuses qui n'en valait pas la peine. Arrivée à hauteur de ses cousins, elle s'engagea pour aller prendre sa place. Pratiquement tous parler de la nouvelle qui n'allait pas tarder. Au fond d'elle, Elizabeth la plaignait, arrivé un dimanche n'avait rien de folichon.

Quelques minutes plus tard, environ cinq voire dix minutes, son oncle et sa tante arrivèrent au sein de l'Eglise, avec LA nouvelle. Tout le monde se retourna. Tout le monde? Non, ni tout le monde ne s'était retourné, juste Elizabeth qui n'avait pas envie de voir qui était cette personne. Et pourtant quelle surprise l'attendait. Jamais, elle ne se serait attendu à ce genre d’évènement. D'un coup, elle eut un léger sursaut. La jeune fille venait de balsphémer avec un jolie "Grand Dieu", mais ce n'était pas la l'objet de sa surprise. Bien au contraire, elle avait été surprise d'entendre la fille l'appelait par son prénom. Elle retourna la tête pour y découvrir HARMONY !!!!

"Harmony ?? C'est bien toi? Mais que fais tu dans un trou perdu comme Meryton, au lieu d'être à Paris?"

Certains la dévisagèrent lorsqu'elle utilisa l'expression de "trou perdu" et s'en moqua. Elle dévisagea la grande brune qui se trouvait en face d'elle. Il s'agissait bel et bien de sa meilleure amie, qu'elle avait du laisser derrière elle après le scandale. D'ailleurs, elle avait été au courant de tout. Mais, elle n'avait pas eu par contre la force de lui dire qu'elle habitait désormais un trou aussi minable que Meryton. Néanmoins, un éclair la transperça. Si Harmony était présente en ce moment auprès de Mr. et Mrs Tiddlers, elle était donc la nouvelle cousine !! Harmony était sa cousine ? Non, elle ne lui aurait pas caché tout de même, elle le lui aurait du. Et si elle ne le savait pas elle non plus? Après tout, elle était là devant elle et tout aussi étonnée qu'elle.

"Mais attends, tu viens d'arriver avec eux, tu es donc la nouvelle cousine dont on nous a parlé. Sommes-nous cousines alors?"

Elle regarda sa tante qui hocha de la tête. Harmony était donc l'une de ses nombreuses cousines, mais une cousine plutôt éloignée. Au moins, cette fois-ci la messe ne serait pas ennuyante. Elle s'avança vers son amie tout en bousculant un de ses cousins.

"Viens, j'ai tellement de chose à te raconter et toi aussi, mais d'abord, va falloir éclaircir les choses."

Elle invita à Harmony de venir s'installer avec elle sur un autre banc, un peu plus loin, afin de ne pas être auprès de leur oncle et de leur tante.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://remember-austen.forumactif.com/acceptes-f37/elizabeth-forbes-ok-t624.htm http://remember-austen.forumactif.com/qui-veut-un-lien-f51/une-libertine-liberee-ca-existe-ca-elizabeth-forbes-t637.htm
InvitéInvité
MessageSujet: Re: FINI Les voies du seigneur nous sont inpénétrables ma chère Elizabeth,tant mieux ! FINI Sam 9 Oct - 17:04

Comme il lui semblait étrange et presque pas croyable de voir sa chère amie ,ici, à Meryton.Elles n'avaient point eu d'occasions de se revoir depuis le départ précipitée d' Elizabeth après le...le scandale.Alors, c'est ici qu'elle avait atterrit ? Meryton ? BON SANG !
Un sourire vint fendre ses lèvres, elle venait de retrouver une alliée de taille.De revoir le visage de Lady Forbes lui avait mit du baume au cœur.Elle accentua son sourire lorsque la jolie blonde avait parlé de " trou perdu".Ça n'était point un langage adapté aux lèvres d'une Dame.Mais, comme il était plaisant d'entendre de pareils mots de la bouche d'une fille de noble naissance.Même les Tiddlers des individus banal accordaient une importance démesuré aux convenances et bien au diable les convenances ! Ce qui importait pour le moment, c'était bien la joie qui venait de s'emparer d'elle :Elizabeth en chair et en os se trouvait devant elle.Les miracles existaient.Elle aurait voulu crié sa bonne humeur ,hélas, avec Mrs Tiddler qui veillait au grain.Et ce Pasteur au regard pénétrant qui la mirait.Aucune chance de laisser libre court à son enthousiasme,alors elle se contenta de répondre à son amis , attrapant ses mains et l'approchant d'elle:

-Ne m'en parles pas ! Que veux tu ? mon père semble hostile à mon bonheur ! En toute franchise, il doit bien manquer de cœur pour m'envoyer dans un lieu aussi....prolétaire.Ma foi, il faudrait que tu m'apprenne comment tu fais pour...pour supporter tant de de banalité !

La banalité de ces lieux lui octroyaient une peine de vivre.Dire qu'elle avait toujours pensé qu'il lui serait agréable de respirer l'air des campagnes...elle regrettait amèrement.Des campagnes certes, des campagnes sans Églises...de préférence.Mais, les églises poussaient comme des champignons sauvages : un peu partout,sans raison valable !
Puis elle eut un éclair de lucidité comme une poussée d'intelligence (chose rare...), Elizabeth avait fait une remarque percutante
"Sommes-nous cousines alors?" .Sous l'allégresse ,elle n'avait pas accordé d'intérêt à la remarque beaucoup trop pressée d'exprimer son mécontentement...mais, d'après le regard circonspect que venait de lancer Mrs Tiddler,il n'y avait aucun doute à avoir:

-Palsambleu Elizabeth , il semblerait en effet que nous ayons des liens familiaux...comme il est étrange de le découvrir dans des circonstances aussi peu...aussi peu adéquates.

Dans une Église bondée d'Hypocrites !
Les meilleures circonstances auraient été accompagnés de coupes de champagne et fins mets...pas de sermons ridicules et de regards pieux.
Elle suivit son amie et s'installa près d'elle prête à enjoliver son passage à l'église :

-Ma chère,je suis tout à fait disposée à cracher mon venin sur qui te plaira !...Mais au faite ? t'ai-je dit que Lazéard de Montoussin va prendre épouse ? cet espèce de gredin mal-fagoté a trouver une femme encore plus cupide que lui...prions mon amie,prions pour qu'il meurt dans des circonstances étranges...ou qu'il décide de se retirer dans un monastère...

Certaines rumeurs courraient au sujet de cet homme à l'époque où elles écumaient les soirées parisiennes et il leur arrivait de médire à son sujet.Comme elles aimaient les médisances.

-Enfin,je sais que ce n'est point l'endroit rêvé pour calomnier mais...cela ma manqué,TU m'as beaucoup manqué !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Elizabeth ForbesLady
Ton prénom : Alex' ou Lexou ou Lexia ou Lexina
Célébrité : Evan Rachel Wood
© : Shiya
Messages : 3205
Date d'inscription : 14/07/2010
Localisation : Quelque part entre ici et ailleurs

Reputation
Famille: Tiddlers
Age du personnage: 23 ans
Relations :
MessageSujet: Re: FINI Les voies du seigneur nous sont inpénétrables ma chère Elizabeth,tant mieux ! FINI Ven 15 Oct - 22:48

Quelle n’était pas la surprise de retrouver son amie, son alliée de toujours ici bas, dans cette Eglise quelque peu ridicule (comparée à Paris xD) ! Elizabeth avait du mal à le croire et pourtant, c’était bien Lady Harmony Browning qui se trouvait en face d’elle. Même regard, même chevelure brune, et surtout ce petit côté chic qu’elle avait toujours eu. Un flot de joie submergea ainsi le cœur d’Elizabeth. Avec l’arrivée d’Harmony, sa vie allait complètement virée de bord (dans le bons sens du terme). Personne en cet instant n’aurait pu douter sur sa personnalité. Elizabeth apprit de suite qu’elle était venue à Meryton à cause de son père. Voilà un grand point commun aux deux jeunes femmes. Il en avait été de même pour Elizabeth. Ni une, ni deux et la voilà qu’elle était déjà arrivée à Meryton, sans réellement sans rendre compte. Toutefois, elle ne put s’empêcher d’avoir un petit sourire sur les lèvres. Harmony s’exclamant à même le blasphème dans cette Eglise faisait sourire, et même rire Elizabeth. Eh oui voilà la vérité, ces deux là étaient désormais cousines éloignées. Mais rien ne changerait, elles seraient toujours comme les doigts de la main !

Alors qu’elle se frayait un chemin pour ensuite s’installer sur un banc loin des oreilles de leurs oncle et tante. Harmony en apprit une belle à Elizabeth. Jamais elle n’aurait pensé l’apprendre. Une fois assise, elle put enfin dire ce qui lui avait passé par la tête.

« Es-tu sérieuse Harmony ? Ce bougre aurait trouvé plus radin que lui ? Je me demande bien comment il a fait pour se trouver épouse, vu que l’homme c’est. Qui pourrait bien dire oui à épouser cet homme si… comment dire… si laid et répugnant. Oui, tu as raison Harmony prions pour lui, pour qu’il disparaisse de cette terre. Le monastère n’est pas une punition franchement adapté à ce genre de cas ! »

Ah qu’il était bon de cracher son venin, avec une personne que l’on appréciait. Cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas pu déblatérer ainsi. Blasphème au plus au point ! La belle vie ! Que voulez vous que l’on vous dise. Elizabeth était heureuse de retrouver son amie, cette dernière lui manquait terriblement. La retrouver dans de pareilles circonstances était certes quelque peu désorientant, mais si savoureux. Mr. Et Mrs Tiddlers étaient loin de se douter de ce qu’elles pourraient bien leur faire subir à elles deux.

« Je te crois sur parole Harmony. Si tu savais à quel point, le temps peut passer lentement ici. ET puis ces femmes qui n’ont aucun sens des courtoisies et autres rudiments de la vie. A cause de l’une d’entre elle, je me suis retrouvée couverte de boue. Mais ne t’inquiète pas, elle était dans un pire état que le mien et elle s’en souviendra »

A ces mots, Elizabeth se souvint de son arrivée. Triste arrivée, surtout qu’il ne cessait de pleuvoir. Mais bon, ce temps là était révolu. Les choses allaient changer.

« Je t’apprendrais tout ce que tu dois savoir pour survivre dans cette ville ridicule. On n’y a rien, mais niveau rumeur, c’est le top ! D’ailleurs, une femme en publie de temps à autre, on apprend tous les petits potins de tout le monde. Je me régale à les lire, même si parfois j’y figure ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://remember-austen.forumactif.com/acceptes-f37/elizabeth-forbes-ok-t624.htm http://remember-austen.forumactif.com/qui-veut-un-lien-f51/une-libertine-liberee-ca-existe-ca-elizabeth-forbes-t637.htm
InvitéInvité
MessageSujet: Re: FINI Les voies du seigneur nous sont inpénétrables ma chère Elizabeth,tant mieux ! FINI Lun 18 Oct - 10:49

Son cœur battait la chamade , beaucoup trop excité pour respecter son rythme normal.Pas étonnant ! Elizabeth Forbes, Bon Sang !
Liz' , sa camarade de moqueries , de jeux , de mensonge était là. Que lui fallait-il de plus , présentement , elle pouvait mourir en paix ! ( se répétait-elle ? XD).
Diantre, d'après les dires de sa commère , il semblait que cette ville était imprégnée de mauvais goût et ....de grossièreté qui plus est ?! Son sourire s'affaissa lorsqu'elle entendit Lady Forbes lui spécifier que l'une d'entre elles avait même entreprit une lutte boueuse....:

-Fichtre , montres-moi donc cette insolente que je lui fasse tâter de mes mains !

Bien qu'elle était persuadée qu'Elizabeth ne s'était point laisser faire ....elle savait qu'elle avait dû perdre plus qu'une paire de boucles d'oreilles. Les gens étaient tous aussi primitifs dans cette bourgade ? ...cela se confirmait, son séjour semblait promettre des meilleures et des malheurs. Devait-elle sauter de joie ? pour l'heure ,elle n'en avait point la force ( aussi physique que mentale ).Elle enleva son bonnets , prêtes à découvrir sa chevelure retenue d'un chignon dernière mode. Toutes les parisiennes sans exceptions l'arboraient.Elle écoutait tout de même les paroles de son amie.Il semblait qu'il n'y avait pas que le nom qui soit ridicule dans cette ville.

- Je crois avoir remarqué cela Liz', regardes donc la dame du devant , que croit -elle cacher avec un tel chapeau ? ...sa laideur ?!

Elles étouffèrent un rire qui n'échappa guère à la vigilance de Mr Tiddler , qui n'avait rien trouvé de mieux que de s'installer sur le banc de derrière.Comment allaient-elles donc échanger leur ragots ? Zut.

-De toute les places qu'offre cette église , pourquoi donc le barbon a-t-il décidé de se mettre derrière nous ?

Elle entendit sa cousine ( comme il lui était étrange de l'appeler ainsi !) lui susurrer un vague : " surveillance ma chère, surveillance ..." , Surveillance oui, mais à distance de préférence !

-Tu dis figurer dans un bottin de rumeurs ? ...qu'as-tu donc fait pour en arriver là ? mis à part pugiler par temps de pluie ? ...as-tu badiner avec un malotru ?

Elle accentua son sourire....Des rumeurs, de quoi embellir son séjour en des lieux aussi précaires.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Elizabeth ForbesLady
Ton prénom : Alex' ou Lexou ou Lexia ou Lexina
Célébrité : Evan Rachel Wood
© : Shiya
Messages : 3205
Date d'inscription : 14/07/2010
Localisation : Quelque part entre ici et ailleurs

Reputation
Famille: Tiddlers
Age du personnage: 23 ans
Relations :
MessageSujet: Re: FINI Les voies du seigneur nous sont inpénétrables ma chère Elizabeth,tant mieux ! FINI Mer 27 Oct - 23:39

Ah qu'il était bon d'être en compagnie des gens que l'on aime. Des personnes qui vous comprennent. Des personnes qui vous ressemblent. Telle était la joie d'Elizabeth auprès de son amie. Harmony allait lui changer le quotidien auquel elle avait été soumis pendant quelques mois. D'ailleurs, elle ne put s'empêcher d'étouffer un rire pour ne pas trop se faire remarquer. A peine avait-elle mentionnée son combat dans la boue qu'Harmony voulait en découdre avec la personne. Elizabeth regarda autour d'elle mais ne trouva pas la personne cherchée.

"Calme toi Harmony, elle n'est pas ici. Mais si jamais tu entends quelqu'un parlait ou appeler une jeune femme rousse Miss Georgiana Cleverley. Et bien sache que c'est elle"

Un sourire se dessina de nouveau sur son visage, ce petit visage si pale, mais illimunait par son simple regard et son sourire. Cependant, elle admira la chevelure de son amie, une pointe de jalousir prit Elizabeth. Mais elle eut tôt de l'étouffer. Un chignon tel qu'Harmony l'arborait était infaisable ici. Personne ne savait en faire de tels. Son départ l'avait contraint à renoncer à certains privilèges et modes. Mais, cette jalousie fut vite oublié, quand son amie lui désigna une femme au chapeau démesurée.

"Je crois que même avec un tel chapeau, elle ne puisse cacher sa laideur. Peut être se cache-t-elle du Seigneur, ou alors elle est coupable d'un terrible péché."

Et voilà qu'elle riait de nouveau. Cela faisait si longtemps qu'elle n'avait pas rit autant. Si cela continuait, elle allait finir par avoir mal au ventre et par avoir envie d'aller aux toilettes. Mais cette partie de plaisir allait très vite se terminer, lorsque leur oncle décida de se mettre juste derrière elles. Ah quelle joie que d'avoir un chaperon qui s'obstine à vous surveiller. Malheureusement pour elle, retrouver son amie était une bonne chose, mais la surveillance allait se renforcer. Elle savait pertinement que son oncle n'était pas dupe. Ce dernier était du genre observateur, il avait du remarquer que ces deux jeunes femmes étaient déjà liées comme les doigts de la main. Ce qui mettait en péril sa mission, autrement dit de les remettre dans le droit chemin. Quelle foutaise tout de même. Comme si un seul homme pouvait arriver à remettre sur le droit chemin deux femmes comme Elizabeth et Harmony. En ce qui concernait Elizabeth c'était une dévergondée au pair. Mais revenons à nos moutons tout de même !! Alors qu'Elizabeth soufflait à son amie, qu'il s'agissait là de la surveillance, cette dernière lui demande ce qu'elle avait bien pu faire pour se retrouver dans les rumeurs de Meryton.

"Si seulement c'était pour avoir fréquenté un homme. Hormi le magnifique combat de boue que 'jai pu offrir à cette bande de badauds, tout le monde a eu vent de l'arrivée de ma jeune soeur, Pearl, et de notre première grande intercalation. Alalala, c'était comment dire, si réjouissant, si jouissif de lui jouer ce tour. La seule rumeur me concernant avec un homme, c'est en rapport à notre cousin William. Mais sache une chose, il faut prendre garde aux murs, ils ont des oreilles. Beaucoup ont su que je me suis retrouvée seule avec cet homme. D'ailleurs, les rumeurs en parlent comme étant un coureur de jupon. Ce qui est totalement faux"

Et voilà ce qui en était. Les rumeurs qui couraient sur Elizabeth n'étaient pas grandioses, ni réellement croustillantes. Elles étaient fade, sauf son combat de boue. Mis à part ça, Harmony ne serait en rien étonnait du reste.

"Mais, à titre personnel, sache que des fréquentations secrètes avec des hommes j'en ai quelques unes. Ah si tu savais HArmony. Mais au moins ce sont des faits encore dissimulés que personne ne connait"[/b]


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://remember-austen.forumactif.com/acceptes-f37/elizabeth-forbes-ok-t624.htm http://remember-austen.forumactif.com/qui-veut-un-lien-f51/une-libertine-liberee-ca-existe-ca-elizabeth-forbes-t637.htm
InvitéInvité
MessageSujet: Re: FINI Les voies du seigneur nous sont inpénétrables ma chère Elizabeth,tant mieux ! FINI Dim 31 Oct - 18:39

Le pasteur débuta son sermon, habité d'une profonde ferveur..plait-il !
Elle n'écoutait point, bien trop occupée à boire les paroles de son amie. La jeune sœur de cette dernière était donc ici ? Il arrivait que le destin fasse mal les choses. Pearl, à Meryton. C'est Elizabeth qui devait être contente. Il n'y avait vraiment pas de quoi se réjouir. Ces deux là, ne s'entendait guère. Telle un chat et une souris, l'un essayant constamment de manger l'autre. La cohabitation devait être fort difficile !
Puis, elle ouvrit grand les yeux lorsqu' Elizabeth , lui parla de leur cousin...elle qui était de nature très curieuse ( curieuse même à l'excès) elle sourit de toutes ses dents et lança à sa camarade :

- Montre-moi donc ce cher William....est-il agréable à regarder ?

Chose essentielle pour la jeune Lady. Un homme se devait d'être beau. Du moins, pour qu'il puisse mériter son attention. Elle avait une idée précise de l'homme idéal. Tout gentleman représentait pour cette dernière : un époux potentiel. Évidement, en excluant tout lien de familiarité.Lorsque la jeune Forbes le lui désigna, elle fut déçue. Dommage . Néanmoins, il fallait bien avoué que si ce dernier avait une réputation de butineur ça n'était pas démériter. Il y avait de quoi à en juger du pédigrée !

-De grâce , sommes-nous liée à tout homme ayant les qualités requises dans cette maudite ville ?

Cela sonnait presque comme un cri de désespoir.D'ailleurs ce que lui dit son amie ne fit qu'accentuer ce sentiments de crève-cœur. En quittant Paris , elle avait quitté son prétendant , et quand bien même ils ne cessaient de s'envoyer des paroles assassines...leurs joutes verbales commençaient déjà à lui manquer.

-Tu es chanceuse ma chérie...j'espère avoir droit aux mêmes déboires. Le lieu est rêvé pour prier le Barbue qu'il nous envoie tout les galants que l'Angleterre porte en son sein...que l'on puisse enfin s'amuser comme nous le méritons ! TOUT sauf décemment !

Elle fit un clin d'œil au pasteur qui au même moment failli s'étouffer de sa propre salive , elle octroya un coup de coude à Elizabeth qui leva les yeux aux ciel, prête à hurler de rire. Ça n'était vraiment pas le moment ...non.

-Oh, Seigneur qu'attendez-vous pour nous offrir de la chair fraiche , que nous puissions aiguiser nos dents en attente du noble qui nous prendra comme épouse....Pourquoi pas Monsieur le pasteur ? n'est-il pas digne de nos regards ?

Elle qui venait de retrouver la complicité de son amie, elle était heureuse mais, peut être pas pour longtemps. Mais au faite ? pourquoi donc Mrs Tiddler n'avait pas réagit ? Ce bougre devait surement être absorbé par le discours de l'homme d'église.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Elizabeth ForbesLady
Ton prénom : Alex' ou Lexou ou Lexia ou Lexina
Célébrité : Evan Rachel Wood
© : Shiya
Messages : 3205
Date d'inscription : 14/07/2010
Localisation : Quelque part entre ici et ailleurs

Reputation
Famille: Tiddlers
Age du personnage: 23 ans
Relations :
MessageSujet: Re: FINI Les voies du seigneur nous sont inpénétrables ma chère Elizabeth,tant mieux ! FINI Ven 5 Nov - 20:09

Normalement, Elizabeth est du genre à respecter le sermon du prête, même si ce dernier est ridiculement long, fastidieux et profondément ennuyeux. Mais, depuis son arrivée à Meryton, Elizabeth était du genre solitaire, sauf aujourd'hui au grand dam de son oncle et de sa tante. Eh oui que voulez vous chassez le naturel, et celui-ci revient au galop. Vous pouvez piétiner les champignons qu'ils repousseront. Elizabeht était bien trop heureuse de retrouver son amie pour s'ennuyer à son tour à écouter un prête, très peu convaincant. Harmony lui demanda de lui montrer William. Ce dernier se trouvait quelques bancs plus loin, là où Elizabeth se trouvait auparavant. LA réaction de son ami la fit rire. Elle trouvait ainsi William plaisant. Bon, ne crachons pas dans la soupe, car cette dernière n'avait pas tort. William avait un côté charmeur, un côté désirable, mais il y avait le lien de parenté. Enfin, il fallait pas oublier que ce dernier était malade, alors le séduire oui, mais jamais ceci n'irait plus loin.

"Voyons Harmony, passe au delà des liens de parenté, sinon jamais nous ne pourrons trouver un homme plaisant à nos yeux. Mais, tout de même, regarde ailleurs que sur William Shatterney. Certes, cet homme est beau, séduisant et bien éveillé, mais tout de même, il est souffrant."

Elizabeth termina sa phrase dans un chuchotement, elle savait parfaitement que l'on ne devait pas ébruiter ce genre de chose à qui que se soit. Mais Harmony n'était pas n'importe qui. En plus d'être son amie, elle était sa cousine germaine, mais également celle de William. Tôt ou tard, Harmony serait au courant de la maladie de William. Alors pourquoi pas la mettre au courant dès maintenant ? Et puis de toute manière, Elizabeth s'en contrefichait de l'avis de son cousin, surtout après leur joute verbale au sein de la bibliothèque.

Elizabeth eut un petit sourire, les mots d'Harmony étaient si plaisant à entendre, enfin une femme de sa trempe. Meryton allait réellement être chamboulé et avoir le tourni.

"Ne t'inquiètes pas Harmony, nous allons trouver, et puis pour le moment, nous n'avons qu'à nous défouler sur les domestiques. Certains ne sont pas mauvais à regarder. D'ailleurs, j'y pense, un des domestiques à ce regard sombre et ténébreux, un regard qui pourrait te faire frissonner ma chère !"

Elle regarda son amie avec ce petit air complice, cet air rempli de malice. Elizabeth avait une idée derrière la tête, et, elle était presque sûre qu'Harmony trouverait. Par contre, quelle ne fut pas sa surprise quand Harmony parla du prête. Beurk, quel horrible homme. Vieux de surcroît et pas du tout fortuné ! Non, ce qu'il fallait c'était un riche Lord, prétendant à devenir la marionette de ces deux jeunes femmes.

"C'est une plaisanterie Harmony. Un homme d'Eglise ? Voyons, le blasphème je veux bien, mais jamais je ne voudrais qu'il touche à mes jupons. Il est si......"

Au lieu de finir sa phrase, Elizabeth eut un rictus de dégoût sur son visage. Aucun mot ne pouvait venir décrire le ressentiment d'Elizabeth face à cet homme. Derrière elles, Mr. Tiddler continuait d'écouter le sermon sans réellement prêter attention. Heureusement pour elle !

"Si c'est un homme qu'il te faut, on va en trouvais un que tu pourras manipuler à ta guise. Mais s'il te plait, et pour le bien de notre condition, retire de suite cette pensée !"

Elizabeth avait été choquée mais quand même vouloir du pasteur, c'était vouloir voir sa condition sociale se dégrader. Par contre, Harmony n'avait pas tort, il leur fallait une compagnie masculine, elles allaient devoir aller à la chasse. Bien naturellement, Elizabeth pourrait partager ses relations secrètes avec certains des hommes ici. Mais elle était de nature égoïste. Partager oui, mais cela ne s'appliquait guère aux hommes. Jamais dans le passé, elles s'étaient partagées un homme, ou passées un homme. Et ce n'était guère aujourd'hui que tout cela allait commencer.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://remember-austen.forumactif.com/acceptes-f37/elizabeth-forbes-ok-t624.htm http://remember-austen.forumactif.com/qui-veut-un-lien-f51/une-libertine-liberee-ca-existe-ca-elizabeth-forbes-t637.htm
InvitéInvité
MessageSujet: Re: FINI Les voies du seigneur nous sont inpénétrables ma chère Elizabeth,tant mieux ! FINI Mar 23 Nov - 21:41

Le sermon prenait des tournures interminables et le prêtre quant à lui des airs de somnifères . Bon Dieu comme elle aurait voulu sommer la chorale d'entamer une chanson !
Elle se mit à tortiller ses doigts suffocant de la chaleur qui régnait dans cette Église...cette atmosphère confinée lui donnait envie de vomir et déverser sur son voisin de droite ( un homme bien en chair ) l'étendu de son dégout profond envers sa personne. Elle se retint, évidement, en Lady qu'elle était.

- Malade ? ...le sont-ils tous ? Dresse-moi donc la liste de ceux qu'il faut à tout prix éviter...il serait regrettable d'être vu en leur compagnie !

William Shatterney ? Un cousin qu'elle allait donc fuir comme la peste...quelque eusse été son tourment , elle ne comptait pas le partager avec lui. Elle dirigea son regard sur la jolie blonde et poursuivit :

-Voyons Lizzie, tu sais très bien que ce pasteur est bien trop gâteux pour ne serait-ce qu'attirer mon attention...je plaisantais ...un domestique au regard ténébreux tu dis ? Diantre que non , autrement nous serions tombées bien bas !

Elle vit Elizabeth assombrir le regard tandis que le pasteur entamait le dernier paragraphe de son monologue...le bout du tunnel se profilait à l'horizon et elle se savait première à sortir de cette bâtisse...que Mr Tiddler le veuille ou non. Elle attrapa les mains de son amie et d'un pincement elle persifla gentiment :

-Tu ne comptes certainement pas me présenter ton amant en titre ? Est-il si beau ? si élégant ? Qu'a-t-il de spéciale pour que tu veuilles me le cacher ?

Le dernier mot venait de retentir dans la salle où le silence régnait en maitre. A peine eurent-ils intoner en cœur un " Amen" qu'elle se releva entrainant son amie à sa suite :

-Suis-moi en dehors de ses murs qui me donnent le tournis ...notre conversation devra se poursuivre ma jolie...je veux le rencontrer en personne...Oh enfin respire...les hommes de cet ville semble si ...insipide !

Elle remit son bonnet en place et avança nonchalamment vers la sortie , tournant le dos à l'allée et au pasteur un sourire conquérant aux lèvres. Elle s'était fait la promesse de vivre au jour le jour...accompagnée de son amie
...

FIN


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: FINI Les voies du seigneur nous sont inpénétrables ma chère Elizabeth,tant mieux ! FINI

Revenir en haut Aller en bas

FINI Les voies du seigneur nous sont inpénétrables ma chère Elizabeth,tant mieux ! FINI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Les voix du Seigneur sont impénétrables» Les voies de l'Univers sont impénétrables... [Jeff]» Les voix du seigneur sont impénétrables» Soeur Louise || Que le Seigneur nous pardonne. [en cours]» Nous ne sommes que des objets de consommation (ft.Hoko) || fini.
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Remember Austen, RPG du XIXe ::  :: Archives - Meryton :: Le Bourg de Meryton-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit