AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Sitting, waiting, wishing ... & Candice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Gabriel Haynes
Ton prénom : Juliette
© : CYCY-CYCY & orchestralm
Messages : 169
Date d'inscription : 30/05/2011

Reputation
Famille: Bath's inhabitants
Age du personnage: 24yo
Relations :
MessageSujet: Sitting, waiting, wishing ... & Candice Mar 20 Déc - 22:43


    Naïf, comme il l’avait été. Gabriel qui pensait s’absenter juste un court laps de temps, il avait quitté Bath pendant 7ans. Après sept longues années, il revenait chez lui. Mais comment se sentir chez lui après tout ce temps ? Sans nouvelles des êtres qui comptaient pour lui, qu’allait-il trouver en revenant ? Il avait passé la majeure partie du temps sur la mer, à naviguer entre les différentes colonies anglaises pour écraser les barbares qui croyaient encore pouvoir récupérer leur terre. Les anglais n’était pas une nation qui laissait tomber, non il fallait garder coûte que coûte ses colonies, faire ce qu’il fallait pour pouvoir profiter des richesses des nouvelles terres : quitte à exterminer tous ses pauvres « indigènes ». Lui qui n’avait jamais été violent, il avait pris une grosse claque. Inutile de préciser que ces sept années l’avait beaucoup changé. Le positivisme dont il avait fait preuve toute sa vie avait vite décampé face à ces expéditions. Heureusement, il avait fait la connaissance de gars humbles et bons, qui avaient la même vision, ainsi ils s’étaient serrés les coudes. Mais cette expérience n’avait rien eue de bon. Plus le temps passait, plus les troupes se réduisaient, il se demandait sans cesse pourquoi lui était là, pourquoi il avait survécu et pas les autres. Ce genre de question n’aidait en rien à être positif et souriant. Il avait perdu son âme d’enfant, son étincelle de joie et d’espoir, il revenait à Bath totalement vidé. Heureusement, il avait été soulagé d’apprendre que l’épidémie n’avait pas atteint Bath, peut-être aurait-il la chance de retrouver ses amis, sa mère … à moins que ces derniers l’aient totalement oublié. C’était terrible d’être si peu informé sur la vie des siens ; il ne savait vraiment pas quelle vie il allait retrouver en rentrant.

    Pendant 7 ans dans l’armée, il était passé de simple soldat, à Lieutenant, il avait fait du bon travail, il était intelligent, il avait été utile pour de nombreuses choses. Mais à présent ? Il n’était pas vraiment militaire, il ne l’avait pas choisi… Il pourrait le rester, rentrer vraiment dans la grande famille des militaires, mais il avait vu assez d’horreur pour le restant de ces jours. S’il pouvait redevenir un simple Lower Class, cela lui convenait parfaitement. Il aurait une vie tranquille, sans histoire et il vieillirait calmement. Mais il comprit vite que cette perspective n’était pas réalisable. Il avait été soulagé que l’épidémie n’ait pas touché la ville, mais il était loin d’imaginer que pire se déroulait à présent. Lutte des classes, rebelles, milice, destruction de bâtiments, prisonnier … Il revenait en pleine crise sociale, en pleine guerre civile. C’est en descendant du bateau dans une ville Lambda de l’Ouest qu’il apprit le contexte actuel de Bath. Lui qui était ravi de revenir chez lui, il déchantait. Qu’est-ce qui tournait pas rond dans ce monde hein ? Son positivisme d’autrefois avait été balayé par un défaitisme très prononcé. Il n’avait plus foi en rien, ni en l’être humain, ni dans la société. Rien de bien joyeux.

    Mais cela ne l’empêcha de revenir à Bath, il se dirigea vers le quartier des docks avec son modeste balluchon sur le dos. Son physique timide avait laissé place à un corps d’homme très bien sculpté. Il avait gagné en force, en muscle, son visage s’était affiné. Mais il avait mauvaise mine, un peu trop maigre, l’air fatigué… Mais même avec ceci, il restait beau (comme un camion xD), un regard charmant à vous couper le souffle. C’est en trainant des pieds qu’il alla frapper à la porte de son ancien foyer. Son père lui ouvrit, une bouteille à la main, et le nez bien rouge… L’archétype parfait de l’alcoolique. Son père fronça des sourcils, et émit un grognement. « C’est moi Gabriel, ton fils. » Voyant l’air peu réceptif de son père, Gabriel força le passage et entra dans la pièce principale, qui était dans un état pitoyable. Depuis quand sa mère avait délaissé l’entretien de son foyer, elle qui était si pointilleuse vis-à-vis de ça. Alors… tout d’un coup son estomac se noua. Il se retourna vers son père et sur un ton peu amical, en haussant la voix, il ajouta :

      « Où est maman !! ? Regarde-moi quand je te parle ! Où est-elle ??? ! Qu’est-ce que tu lui as fait ? »
      « Ce que je lui ai fait ? Moi ! Rien bon sang ! C’est T-O-I qui l’a tué ! Elle n’a jamais supporté ton départ ! Elle ne m’a jamais pardonné de t’avoir sacrifié toi au lieu de tes frères… »


    C’était plus qu’il ne pouvait entendre, Gabriel sortit en trompe du logis. Les larmes aux yeux, une boule dans le ventre, totalement dévasté. Comment ? Pourquoi ? C’était si injuste. Il en voulait à la terre entière, surtout à son père et à ses frères, comment avaient-ils pu la laisser mourir à petit feu ? Il ne voulait plus jamais avoir affaire à eux, plus jamais, s’il les croisait, il serait sans doute capable de les étrangler tellement il était furieux. Qu’avait-il fait dans sa vie pour mériter des dénouements si douloureux hein ? Il retrouva un peu son calme et sécha ses larmes, puis partit vers l’auberge Golden Dragon, qui sera donc sa nouvelle demeure jusqu’à nouvel ordre. Il entra dans la taverne, et alla s’assoir au comptoir. Alors qu’il venait de s’assoir sur son tabouret, la gérante, Candice, s’avança vers lui. Il faillit tomber à la renverse, d’ailleurs il s’agrippa aux rebords pour ne pas verser. Il avait l’impression qu’elle n’avait pas changée. Elle était toujours aussi belle, son visage si doux était le meilleur des réconforts, cela lui donnait du baume au cœur. Après sept ans, c’était incroyable mais il était toujours aussi mordu d’elle. Son cœur papillonnait dans sa poitrine, alors qu’un sourire niais s’inscrivait sur ses lèvres. Jamais il aurait pensé que ses sentiments étaient si intactes… C’était affolant ! Cependant un accessoire sur son annulaire gauche vint le sortir de ce réconfort, qu’est-ce que cette bague … ? Non … Elle ne pouvait pas être… mariée ?

_________________


      Spoiler:
       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sitting, waiting, wishing ... & Candice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» 05. What the hell are you waiting for.» Candice "Douce-lame" [chasseuse de primes][En cours de mise à jour]» Candice Michelle Vs Lacey» Maryse Vs Lacey Vs Candice Vs Chrissie Vs Ravenya Simone» Candice La Flèche
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Remember Austen, RPG du XIXe ::  :: The Golden Dragon-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit