AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[V] Miss Britanny Adams... ou plutôt Dawsey mais qui peut le savoir ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Britanny Adams-DawseyMiss.
Ton prénom : Elodie
© : ava : Kro
Messages : 106
Date d'inscription : 13/11/2011

Reputation
Famille: Kingsley
Age du personnage: 17 ans
Relations :
MessageSujet: [V] Miss Britanny Adams... ou plutôt Dawsey mais qui peut le savoir ? Dim 13 Nov - 20:05

    Crédit avatar : Hiigh5
      Wanna Know More ?
      Je m'appelle Britanny Adams, enfin Adams n'est pas mon nom de naissance, je n'ai absolument pas connaissance de la famille de laquelle je viens, malheureusement. Je suis une miss et cela me convient totalement, hors de question de parler mariage pour le moment. J'ai 17 ans et mon jeune âge me pose des problèmes depuis quelques temps, ancienne élève de Kingsley’s School, j'ai fuis l'école lorsqu'elle fut ravagée par la maladie et, n'ayant pas de famille, j'ai du me trouver un tuteur qui n'est autre que Cael Vaughn (si si je vous jure ! ), j'habitais donc chez lui dans un appartement du Royal Crescent mais depuis que celui-ci a été brûlé nous avons emménagé dans la Pump Room. Je suis à Bath depuis peu, en fait je suis arrivée ici juste avant que la frontière ne soit fixée.



    Step By Step


    5 traits de caractère minimum



      Déterminée : La plus grande qualité que je possède et sans doute celle qui m'a le plus rendu service dans ma vie est ma détermination. Orpheline dès mon plus jeune âge, j'ai passé ma vie dans des orphelinats, n'en voyant plus la fin. Seulement, au lieu de baisser les bras ou de me rebeller contre l'autorité, je n'ai pas perdu de mon esprit mon but premier : entrer à Kingsley’s School pour suivre une éducation exemplaire loin de l'enfer qu'était l'orphelinat. J'ai toujours voulu savoir où je mettais les pieds et jamais je n'aurais laissé quelqu'un me barrer la route, c'est sans doute grâce à cela que je suis devenue une femme mature rapidement (peut-être trop), fière de ce qu'elle était et de ce qu'elle avait vécu. Mais malheureusement tout n'est pas si rose... A force de vouloir et de parvenir à ce que l'on veut, vient forcément l'envie de voir de plus en plus grand, d’espérer toujours mieux et c'est ainsi que cette qualité s'est rapidement transformée en vilain défaut. En effet, j'ai la mauvaise habitude de me lasser rapidement, c'est plus fort que moi, je suis incapable de rester sur mes acquis, je me dis sans cesse que si je suis capable de ça alors je suis capable de plus et cela ne m'aide pas forcément étant donné qu'un jour il se pourrait que je tombe de bien haut si je finis par tout perdre pour des futilités dont je n'ai pas besoin finalement....
      Perdue : Derrière mon air de fille épanouie et sûre d'elle a tout épreuve, se trouve une adolescente complètement perdue dans un monde qui ne lui a pas fait de cadeau. Peu de personnes connaissent vraiment la jeune femme qui se cache derrière mon air hautain et c'est bien malheureux mais en même temps je ne récolte que ce que je sème. Parfois j'aimerais tant enlever mon masque et laisser apparaître celle que je suis vraiment, une fille qui a un besoin irrépressible d'être aimée, une peur totale de l'échec, l'envie d'avoir une famille et de dire "je t'aime" aux personnes qui ont de l'importance à mes yeux. Mais j'ai peur, peur de souffrir, peur que l'on ne me prenne en pitié, peur qu'on ne me prenne plus aux sérieux, peur de me laisser abattre. Du coup cela fait l'effet inverse, régulièrement on me déteste sans me connaître et lorsqu'on me connaît un peu plus, à cause de ma carapace, je passe pour une fille que je ne suis pas et que je n'ai jamais été au fond de moi. Parfois mieux vaut vivre dans une bulle que de ses forcer à affronter la dure réalité.
      Hypocrite : On a toujours beaucoup parlé sur mon dos, j'ai toujours été "l'orpheline qui ne sait pas d'où elle vient et qui ne le saura sans doute jamais". A notre époque, les liens du sang sont particulièrement importants et le fait que je ne connaisse même pas mon nom de naissance n'a pas toujours été bien perçu. J'ai souvent entendu des chuchotements sur mon passage et encore une fois j'ai fini par inverser la tendance et retourner la situation à mon avantage. J'ai commencé à parler sur le dos des autres, même parfois à lancer des rumeurs sur les personnes qui ne m'avaient pas fait de cadeau. Hypocrite, on peut appeler ça comme ça, étant donné que je préférais ne pas le dire aux principaux concernés simplement car cela ne m'aurait apporté que des conflits inutiles et non l'importance et la vengeance que j’espérais. En dehors de cela et le comble de tout, je suis très rancunière. Pourquoi l'être en sachant ce que je fais subir à certaines personnes ? Et bien c'est plutôt simple, pour me protéger, j'essaye de ne pas trop m'attacher aux autres, de peur d'être déçue. Seulement, lorsque je tiens à quelqu'un je me donnerais corps et âme à cette dite personne et non sans conséquences. Je déteste être en conflit avec ceux que j'aime, une simple dispute peut me mettre dans des états terribles (même si je le cache une fois de plus) et donc si cela arrive, je devient aussi aussi froide qu'un mur de pierres pour m'éviter de montrer mes émotions et il est difficile de me faire retrouver le sourire dans un cas semblable.
      Maligne : On m'a toujours dit que j'étais une fille très maligne qui savait tirer chaque situation à son avantage. Je fais des faux-pas, comme tout le monde mais il est vrai que je sais très facilement m'attirer les faveurs des autres grâce entre autre à mon joli minois. Je n'ai pas que des ennemis, fort heureusement mais en dehors des personnes que j'aime vraiment, je sais me faire aimer de personnes qui pourront par la suite me rendre service. Les adultes pas exemple, lorsque j'étais à l'orphelinat, les professeurs et accompagnateurs que tous les élèves détestaient m'adoraient particulièrement. Je voulais avoir de bonnes appréciations pour entrer à Kingsley et pour cela j'étais prête à tout faire pour me faire apprécier des personnes les plus influentes. J'avoue avoir un côté manipulatrice qui rejoint finalement ma détermination sans précédent. Je me fiche de ce que cela pourrait m'apporter de négatif, de ce que les autres pourraient penser de mon comportement, d'ailleurs, derrière mon air de jeune fille bien élevée qui suit les règles, j'ai toujours eu un côté cynique, sans doute du à mon enfance hors norme. Je n'ai jamais eu de vie normale, n'ai jamais connu mes parents alors à quoi bon aller toujours dans le sens de la société ? J'ai toujours détesté les idées arrêtées sur telles ou telles choses et ne suis pas du genre à me laisser manipuler. Je pense comme j'ai envie de penser, je fais comme j'ai envie de faire et je vis comme j'ai envie de vivre, c'est ma principale philosophie.
      Curieuse : La curiosité est un vilain défaut... Qu'est-ce que j'ai pu maudire ce dicton ! J'ai toujours tout voulu savoir, depuis mon plus jeune âge, j'étais la reine des rumeurs. Plutôt petite et très fine, j'ai toujours su me cacher des regards pour écouter discrètement les conversations des autres, allant même jusqu'à me cacher dans des endroits plus qu'improbables. Qu'est-ce que cela m'apporte allez vous me demander ? Et bien rien, si ce n'est la satisfaction personnelle que j’éprouve lorsque je vois la tête ébahie d'un camarade à qui je viens d'apprendre la rupture ou l'aventure de telle ou telle personne et également lorsque je peux dire avec fierté : "Je le savais déjà !" lorsque l'on vient me rapporter une grande nouvelle dont personne ne connaît encore l'existence. Il n'y a pas que les rumeurs que ma curiosité attire, non, j'ai aussi une soif d'apprendre, de tout savoir, de tout comprendre. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, je lis beaucoup, tout ce qui me passe par la main et j'ai appris, avec les années, à développer une culture plutôt impressionnante grâce au nombre incalculable d'ouvrages que j'ai dévoré parfois sans même en trouver le sommeil pendant plusieurs jours.


    5 anecdotes minimum - choses à savoir sur votre personnage



      ♣ Qui aurait pu croire qu'une simple virée vers le nouveau monde pourrait ainsi tourner au drame ? Lorsque nous étions montés à bord, tout était calme et le temps était au beau fixe, le moment rêvé pour naviguer. Malheureusement c'était trop beau pour être vrai et alors que nous avions pris la mer depuis quelques heures, une terrible tempête s’abattit sur nous, le ciel s'assombrit et l'orage simplifiait au fur et à mesure que les minutes s'écoulaient. L'équipage était complètement perdu et on ne peut plus paniqué devant la situation qu'ils étaient de toute évidence incapable de gérer. Je n'étais qu'un nourrisson et ma mère avait couru se réfugier dans la cabine, me serrant fort contre elle tout en me murmurant que tout allait bien se passer et que tout rentrerait dans l'ordre rapidement. Bien sûr, elle-même n'y croyait pas vraiment, surtout lorsqu'elle entendit un gros craquement, celle de la coque du bateau qui venait de craquer, cédant sous la pression de la mer déchaînée. Ce n'était qu'une question de temps et il ne fallut que quelques minutes pour que le navire ne sombre complètement dans les ténèbres. Il n'y eu que deux survivants : le commandant Leycester et mon frère Kenneth. Du moins c'est que tout le monde croyait mais ce n'était pas le cas... Qui aurait cru que la personne la plus fragile et la plus vulnérable de l'équipage avait pu rester en vie, séparée du peu de survivants et de ses parents qui avaient perdus la vie pendant ce naufrage ? Tout ceci je ne m'en souviens pas pour le moins du monde bien sûr, sans doute était-ce une chance de ne pas se souvenir d'un pareil traumatisme, même si j'aurais aimé avoir quelques souvenirs de ma famille...
      ♣ Je pleurais toutes les larmes de mon corps j'avais froid, j'avais faim, j'étais trempée, j'ignorais ce qui se passait, il était certain que je ne vivrais pas longtemps dans de pareilles conditions. J'étais emmitouflée dans mon landau, flottant à la surface de l'eau lorsqu'un évènement inattendu vint amener un peu de lumière à cette terrible journée. Un couple de pêcheurs, qui passait par là furent alertés par des cris de nourrisson, entouré par le reste des débris du bateau. Ils ignoraient qui j'étais, ce qui s'étaient passés mais ne pouvaient rester sans agir. Ils me prirent à bord et réussirent à m'apaiser rapidement avant de m'emmener au plus vite sur le rivage pour me prodiguer les soins nécessaires. Je fus rapidement placée dans un orphelinat, n'ayant comme souvenir de ma famille et de ma courte vie passée qu'un simple médaillon gravé. Lorsque l'on m'avait raconté cet épisode de ma vie quelques années plus tard, alors que j'étais en âge de comprendre, je m'étais rapidement fait ma propre idée sur les sombres conséquences de ce terrible incident : tout l'équipage avait du y perdre la vie et il était donc inutile pour moi que je cherche à retrouver ne serait-ce qu'un membre de ma famille, c'était se donner de l'espoir inutile et quoique je fasse je ne pouvais dans tous les cas pas changer le passé.
      ♣ On ne peut pas dire que j'ai eu une enfance rêvée, je me suis en quelque sorte élevée toute seule, passant d'orphelinat à orphelinat, changeant sans cesse de camarades sans avoir le temps de m'attacher à l'un ou à l'autre. Je n'ai jamais su ce qu'était avoir une famille, même de cœur et je l'ai toujours profondément regretté. Par ailleurs, en dehors de cela, je ne me suis jamais laissée abattre, me répétant sans cesse que ça ne pouvait qu'aller mieux si je m'en donnais les moyens. Ce n'était pas parce que j'étais orpheline que je devais être fataliste et me dire que ma vie était vouée à l’échec. J'ai donc travaillé d'arrache-pied des années durant avec un seul but en tête, entrer de le pensionnat de Meryton et avoir enfin une vie normale, entourée de vrais amis dont je n'aurais pas peur du départ, au bout de quelques mois seulement et recevant une éducation digne de ce nom. J'ai atteins mon but et sur recommandations du à mon comportement exemplaire et au travail que j'avais fourni, j'ai pu entrer au pensionnat, débutant une nouvelle vie à laquelle je n’avais cessé de croire pendant tout ce temps.
      ♣ J'ai passé les plus belles années de ma vie à Kingsley, j'étais épanouie, aimée, populaire, j'adorais ce que j'apprenais et passais mon temps à vouloir en savoir toujours plus. Cette soif d'apprendre qui ne m'avais jamais quitté, cette envie de tout savoir sur tout et cette joie de me dire que j'avais encore mille et une chose à découvrir dans ma vie déjà si bien remplie. J'avais enfin trouvé une vie stable, la vie que j'avais toujours voulu avoir, Kingsley était en quelque sorte la famille que je n'avais jamais eue et m'avait permis de trouver un équilibre. Pourquoi fallait-il que quelque chose vienne troubler un si beau tableau, comme lorsque cette maudite tempête avait emporté ma famille quelques années plus tôt ? Étais-je maudite ? C'était ce que je m'étais demandée lorsque j'avais vu mes camarades périr les uns après les autres, transformant ma joie en une profonde tristesse et une incompréhension totale. J'étais effondrée en désemparée, je n'en voyais plus la fin et je me demandais si moi aussi je ne finirais pas emportée par cette maladie. Que faire dans un tel cas ? Attendre sagement la mort ? Rester à regarder mes proches périr les uns après les autres ? Ce n'était pas un comportement qui me ressemblait et je n'avais pas le droit de baisser les bras après tout ce que j'avais déjà accomplis. Je ne pouvais pas rester plantée sans réagir et attendre que la mort vienne me prendre à mon tour alors que j'étais encore si jeune et que j'avais encore plein de choses à accomplir. J'avais pris ma décision rapidement, sur un coup de tête, il fallait que je parte, quoiqu'il en coûte et quoiqu'il arriverait par la suite, je n'avais pas le droit de rester les bras croisés.
      ♣ Je suis donc partie avec quelques unes de mes affaires et j'ai marché sans trop savoir quoi faire ni où aller. Je suis arrivée à Bath où j'ai retrouvé quelques unes de mes camarades et j'ai tenté au mieux de me reconstruire, me battant pour chasser de ma tête les terribles images qui ne cessaient de me hanter nuit et jour. Une chose était sûre pour moi à présent : je ne voulais plus jamais vivre de telle horreurs et je ferais tout pour cela. J'ai tenté de reprendre ma vie en main, je me suis trouvée un tuteur qui n'était autre que Cael Vaughn, au plus grand étonnement de tous. Toutes ces mauvaises expérience m'ont fait ouvrir les yeux sur certaines personnes qui, comme moi, préfèrent se cacher derrière un comportement pour masquer leur vraie personnalité et leurs faiblesse, ce qui m'a en quelque sorte attiré vers lui. Je ne suis pas la fille que je laisse paraître, je suis fragile et sensible et je n'ai pas eu une vie facile mais à quoi bon le montrer ? Je suis Britanny Adams, je suis orpheline, complétement perdue mais en tout cas je ne suis pas celle que vous croyez connaître.


    Dernière édition par Britanny Adams-Dawsey le Lun 14 Nov - 14:59, édité 49 fois
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    avatar
    Britanny Adams-DawseyMiss.
    Ton prénom : Elodie
    © : ava : Kro
    Messages : 106
    Date d'inscription : 13/11/2011

    Reputation
    Famille: Kingsley
    Age du personnage: 17 ans
    Relations :
    MessageSujet: Re: [V] Miss Britanny Adams... ou plutôt Dawsey mais qui peut le savoir ? Dim 13 Nov - 20:05

    Who Are You ?


      Prénom /Pseudo/Âge ? Elodie/Elo/ Cool ans et toutes mes dents (sauf les dents de sagesse What a Face )
      Code règlement : VALIDÉ PAR LYSSA
      Célébrité choisie : Dianna Agron I love you
      Multinicks ? Nop !
      Où as-tu connu le forum ? Bazzart
      Tu te connecterais sur le forum combien de fois par semaine ? Tous les jours sauf exception, en accro que je suis... xD
      A combien de sujets RP réponds-tu par jour ? 2 environ ? Wink
      Un commentaire ? Je vous aime ! I love you


    Dernière édition par Britanny Adams-Dawsey le Lun 14 Nov - 13:18, édité 2 fois
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    avatar
    Cael VaughnLord
    Ton prénom : Alyssa
    Célébrité : Jamie Dornan
    © : moi & tumblr
    Messages : 7384
    Date d'inscription : 02/03/2010
    Localisation : Nîmes • 30 (France)

    Reputation
    Famille: Lefroys
    Age du personnage: 34 ans
    Relations :
    MessageSujet: Re: [V] Miss Britanny Adams... ou plutôt Dawsey mais qui peut le savoir ? Dim 13 Nov - 20:09


    Bienvenue parmi nous
    Je te réserve la belle Dianna *_* pour deux semaines, le temps que tu finisses ta fiche et on te le/la sauvegardera automatiquement lorsque tu l'auras terminé. Si tu as des questions ou des incompréhensions vis à vis du forum n'hésites pas à poser des questions sur le Cahier de Doléances ou bien à envoyer un MP aux admins qui sont : Marjo (Liam O'Loughlins), Morgane (Bethany Shaw), Caro (Emily Donovan) et moi-même, Alyssa (Cael Vaughn) ou bien aux modos : Audrey (Elinor Leycester), Ju (Ambre Turner) et Estelle (Georgiana Cleverley). En tout cas, y aura toujours quelqu'un qui pourra t'aider si jamais tu n'as pas compris quelque chose ! N'hésites pas non plus à faire des pauses sur la construction de ta fiche en venant flooder avec nous . Et enfin, si tu veux te créer des liens d'avance avec des personnes (même sans avoir fini ta fiche), ne te gênes surtout pas d'aller ici ! Sur ce, je te souhaite bonne chance pour l'écriture de ta présentation

    _________________