AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Is it that hard to have a little place in this society ?... (with Scarlett)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Camelia De Los RiosLady
Ton prénom : Steph'
Célébrité : Monica Cruz
© : Hysteriatic
Messages : 28
Date d'inscription : 09/07/2011

Reputation
Famille: Other
Age du personnage: 18 yo
Relations :
MessageSujet: Is it that hard to have a little place in this society ?... (with Scarlett) Sam 24 Sep - 21:10

Camelia exultait. Enfin son tuteur allait l'emmener au Circus pour s'occuper de sa toilette. Arrivée de Madrid depuis à peu près une semaine, elle n'était allée que de déceptions en déceptions, et Alejandro Perez en était la cause : son tuteur avait tenu à les installer confortablement dans leur appartement du Royal Crescent avant de s'intéresser à faire entrer Camelia dans la société anglaise. Même s'il l'avait emmenée à la découverte de la ville et de la campagne alentour quelques fois, la jeune lady avait eu l'impression de passer des heures à regarder le défiler de ladies plus ravissantes les unes que les autres par la grande fenêtre du salon. Maintes fois, elle avait rêvé à sa rencontre avec ces personnes de haut rang, maintes fois, elle avait espérer entendre son protecteur lui annoncer un bal, mais maintes fois, elle n'avait été que désappointée et elle avait commencé à prendre en horreur ses longues heures d'ennui et de solitude. L'espagnole avait tant espéré de Bath ! Elle avait pensé laisser derrière elle le sombre passé et elle avait imaginé commencer une nouvelle vie, dans laquelle elle pourrait semer Alejandro, pour enfin faire ce qu'elle voulait. Mais depuis leur arrivée, elle n'avait été qu'enfermée dans l'appartement, ou accompagnée de son tuteur pour ne rien faire que se promener en calèche.

Mais enfin, hier soir le commerçant espagnol lui avait proposé de faire une petite excursion le lendemain au Circus, lieu merveilleux rempli de magasins qu'elle avait pu apercevoir au cours de quelques balades. Il avait enfin entendu ses supplications de refaire sa garde robe, estimant que le moment était venu de s'occuper d'intégrer Lady De Los Rios dans la société de Bath.

C'est donc avec un plaisir non dissimulé que Camelia s'était préparée ce matin. Elle était même en avance et attendait déjà son tuteur devant la porte. Amusé par l'excitation de sa pupille, Alejandro s'empressa de faire appeler la calèche et ils partirent tous deux en direction du Circus.

La lady espagnole entra avec une joie affichée dans un magasin de soie et d'étoffes en tous genre et commença à en faire le tour, à la recherche de tissus pour faire des robes de jour et de bal. La suivant de près, Alejandro s'enquérit des prix et des tissus à la mode en ce moment. Dans un coin, une jeune fille et sa mère parlait avec une couturière. Camelia ne cessait de toucher les étoffes et ses yeux brillaient comme ceux d'une enfant à qui l'on vient d'offrir un cadeau.

- Lady Camelia, dit Alejandro en interrompant la jeune fille dans sa découverte, choisissez celles qui vous plaisent le plus, je vais m'entretenir avec le propriétaire des lieux... Nous devons parler affaire, expliqua t-il en réponse au regard surpris de Camelia.

Il s'agissait donc de cela ! Comprit soudain la madrilène. Son tuteur, un commerçant, devait bien entendu s'occuper de ses affaires, et trouver un accord avec un tenancier de magasin en plein coeur du Circus devait être très important. Certes il pensait aussi à Camelia, mais autant joindre l'utile à l'agréable. Haussant les épaules, la lady se dit qu'il n'y avait pas de mal et se remit à la recherche du tissu parfait. D'autres femmes élégantes entrèrent dans le magasins et l'étrangère put admirer leurs chapeaux, leurs gants, leurs robes... A proximité d'une jeune fille et de sa mère, elle put entendre une vendeuse leur conseiller une fine mousseline. A son tour, elle fut aborder par une autre jeune vendeuse.

- Puis-je vous aider my lady ?
- Oh, eh bien, à vrai dire oui. Je viens d'arriver à Bath et j'aurais aimé quelques conseils en matière de mode.

Camelia fut gênée lorsqu'un silence pesant se fit dans le magasin. Jusqu'alors passée inaperçue, ces quelques paroles semblèrent la mettre nue devant des spectateurs. Tentant de conserver son calme et sa dignité, elle se retourna vers la vendeuse, un sourire aux lèvres. Visiblement embarrassée, la jeune fille parvint tout de même à prononcer quelques paroles.

- Veuillez m'excuser my lady, mais je ne suis pas sûre d'avoir bien compris votre requête, je crois que vous avez mélangé des mots espagnols à des mots anglais...

Écarlate mais conservant une attitude altière, Camelia n'eut pas besoin de regarder autour d'elle pour sentir tous les regards se poser sur elle. Choisissant ses mots avec précaution et se répétant plusieurs fois la phrase en anglais dans sa tête, elle s'appliqua lorsqu'elle adressa de nouveau la parole à la jeune vendeuse.

- Il est difficile de changer de langue... Je voulais des conseils en matière de mode, pour choisir les tissus adéquats.

Ayant parfaitement compris cette fois, la jeune fille commença à énumérer des tissus et à les présenter à la lady. Bien qu'affichant une mine superbe, Camelia se sentait très mal. Toutes les femmes du magasin murmuraient en la regardant et elle entendit même cette mère dire à sa fille que l'espagnol était une langue de sauvage.
Continuant de suivre la vendeuse qui restait impassible, Camelia tenta des regards aimables vers ces anglaises qui ne semblaient pas disposées à l'accueillir dans leur cercle. Elle ne récolta que des regards dédaigneux, des mouvements de recul et elle entendit clairement une voix dire qu'elle ferait mieux d'apprendre à parler correctement l'anglais si elle souhaitait avoir une chance.

De plus en plus mal à l'aise, Camelia commençait à suffoquer et ne cessait de lancer des regards de détresse en direction de la pièce dans laquelle s'était enfermée son tuteur : où était-il lorsqu'elle avait besoin de lui ? Se faire une place dans ce pays allait être bien plus difficile qu'elle ne l'imaginait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://remember-austen.forumactif.com/t1248-fogosa-camelia

Is it that hard to have a little place in this society ?... (with Scarlett)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Le Harem de Sigmar - Les soeurs sont dans la place !!» Place de l'unité à Montréal bientôt une réalité» La place d'Haïti dans le monde» Qui va à la chasse perd sa place [Pinsk Town-Thriller Bark, Rang D, Chasseurs de Prime, Balayage de zone]» J'aurai tant aimé être à sa place [PV : Nami]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Remember Austen, RPG du XIXe ::  :: The Circus-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit