AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Arrestation de Gabrielle Brawne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
La Milice
Ton prénom : Nous sommes le Tout.
© : ...
Messages : 13
Date d'inscription : 23/05/2011
MessageSujet: Arrestation de Gabrielle Brawne Dim 5 Juin - 5:28

LIEU DE L'ARRESTATION



Les soldats de la Milice ont arrêté la dénommée Gabrielle Brawne, domestique du Royal Crescent, rebelle potentielle dans la guerre civile qui fait rage, et condamnée à un emprisonnement de longue durée.

Gabrielle est enfermée dans l'une des Cellules aménagées spécialement dans les sous-sols de l'Hotêl de Ville de Bath pour lutter contre la rébellion du Peuple et purger l'Angleterre.

En sortira-t-elle vivante ?

******


Ce sujet est fait pour exprimer les réactions de ton personnage en ce qui concerne son arrestation, et pour mettre en place les procédés qu'il utilisera pour rester en vie. Il est impossible de négocier avec la Milice... Mais la ruse est toujours une alliée. Bon courage...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gabrielle BrawneRebel
Ton prénom : Lily
Célébrité : Gemma Arterton
© : Mach
Messages : 1061
Date d'inscription : 27/03/2010

Reputation
Famille: Tiddlers
Age du personnage: 22 ans
Relations :
MessageSujet: Re: Arrestation de Gabrielle Brawne Lun 6 Juin - 0:23

    Elle était sur le port de Bristol, sur le point de partir, persuadée que sa présence n'était pas désirée. Il était évident que, plus que jamais, ils n'appartenaient pas au même monde. Mr Sheldon était désormais intégré à la société de Bath, tandis qu'elle ne resterait jamais qu'une simple employée. C'était sans doute ainsi que les choses étaient supposées se dérouler, et elle devait se faire une raison. Ce rapprochement qu'elle avait entrevu plusieurs mois auparavant semblait désormais bien loin, au point qu'elle était presque convaincue de l'avoir rêvé. Et pourtant, constater cette indifférence qu'il semblait éprouver à son égard lui fit plus de peine qu'elle ne l'aurait souhaité. Elle devait revenir sur terre. Rien ne les rapprochait, pas même l'amitié entre lui et les Tiddlers, amitié qui semblait s'être bien estompée. Pourquoi ne cessait-elle donc de penser à lui ? Elle n'avait aucune raison de le faire. Elle était bien sotte de se bercer ainsi d'illusions qui ne la mèneraient nulle-part.
    Elle ne s'attendait pas à ce qu'il tente de la rattraper. Elle sursauta en le voyant ainsi surgir devant elle, et n'osa protester lorsqu'il s'empara de l'encombrant paquet qu'elle transportait. Puis, il lui parla, évoquant l'ancienneté de leur dernière rencontre. « En effet, monsieur. » Gabrielle prenait sur elle pour ne pas laisser transparaître l'émotion qui l'avait envahie. Puis, il parla de nouveau, mais de manière bien différente cette fois-ci. Insupportable, était-ce là l'opinion qu'il avait d'elle ? Si elle avait été capable de réfléchir rationnellement, elle aurait su que ces mots ne lui étaient pas adressés. Mais Asling avait le don de la rendre confuse. Elle allait lui répondre, bredouiller quelques mots.

    C'est à cet instant précis qu'ils arrivèrent. D'où sortaient-ils ? Elle n'aurait su le dire. Quoiqu'il en soit, ils surgirent et les entourèrent. Elle n'eut aucun mal à reconnaître l'uniforme de la milice. Elle se sentit comme sonnée, incapable de parler, ne comprenant pas ce qu'ils faisaient ici. Ce n'est que lorsqu'ils écartèrent Asling qu'elle sut que c'était pour elle qu'ils venaient. Elle eut beau demander ce qu'ils lui voulaient, ce qu'elle avait fait, rien n'y fit. Elle tenta de se dégager, mais ils l'empoignèrent plus fermement et l'emmenèrent contre son gré.

    ***

    Depuis combien de temps était-elle enfermée ainsi ? Deux, trois jours, peut-être même davantage. Elle n'aurait su le dire exactement. Pourquoi avait-elle été enfermée ici ? Il lui avait fallu quelques heures pour finalement comprendre ce qu'on lui reprochait exactement, une complicité dans la rébellion. Tout cela était ridicule. Elle avait espéré voir les Tiddlers venir et témoigner de sa droiture et sa moralité. En vain. Elle avait rapidement compris qu'ils ne viendraient pas, l'abandonnant à son sort. Il était plus que probable qu'elle ne faisait à présent plus partie de leur maisonnée. Non, personne ne viendrait pour elle. Elle était épuisée. Le cachot dans lequel elle était enfermée était froid et humide. Elle ne cessait de tousser, et la maigre pitance qui lui était accordée était bien loin d'être suffisante. Elle n'avait qu'un seul, un mince espoir qui était celui de la révélation de ses origines. Elle était après tout, la fille d'un gentleman. Mais cela comptait-il encore alors qu'elle était à présent pauvre et sans relation ? Elle n'en était pas certaine. De plus, personne ici ne semblait accorder de foi à ses propos. Sans compter qu'elle n'avait pas la moindre preuve. Il ne lui restait plus à espérer que la milice accorde de l'importance à son histoire, et accepte de faire des recherches à Londres, ce qui était fort peu probable.
    Elle avait de plus en plus de difficulté à réfléchir. Elle avait beau la prendre dans tous les sens, sa situation lui semblait sans le moindre espoir. Elle n'avait qu'une seule certitude : il était fort probable qu'elle meurt ici, et c'était ce qui allait arriver si elle ne parvenait pas à sortir rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Asling SheldonPainter
Ton prénom : Alyssa
Célébrité : Johnny Depp
© : cyrine & tumblr
Messages : 912
Date d'inscription : 20/08/2010
Localisation : Nîmes • 30 (France)

Reputation
Famille: Tiddlers
Age du personnage: 36 ans
Relations :
MessageSujet: Re: Arrestation de Gabrielle Brawne Lun 27 Juin - 17:31

    Trois jours que toute cette histoire lui trottait dans la tête. Trois jours qu'Asling tournait en rond dans sa cabane comme un lion en cage. Parfois même, il jetait ses croquis par terre à force de se triturer l'esprit, déjà qu'il n'avait pas beaucoup de raison, cette histoire d'arrestation l'avait encore plus rendu fou qu'il ne l'était déjà. La culpabilité était son grand ennemi en ce moment. Il n'arrivait pas à croire qu'il les avait laissé faire. Il n'arrivait pas à croire qu'il n'avait rien fait pour la protéger. Sa Gaby était enfermée maintenant, dans une cellule froide sûrement où on la traiterait comme une moins que rien et rien que de penser à cette idée là, lui faisait un mal de chien. Rien que de penser que ces gens de la milice ne puisse pas prendre soin d'elle, le rendait malade. Il ne savait plus quoi faire et il regrettait toujours de n'avoir rien pu faire lorsque l'occasion s'était présenté. Il avait parlé aux Tiddlers, essayant tout de même de faire quelque chose pour leur gouvernante et pourtant, ces derniers n'avaient rien voulu savoir. Ils avaient trop peur que les raisons de son arrestation soient véridiques. Donc ils avaient préféré ne rien faire et attendre peut-être qu'elle soit innocentée par miracle. Un tableau vide vint se jeter contre le mur de sa cabane soudainement lorsqu'Asling se souvenait de cette discussion avec les Tiddlers.
    ❝ POURQUOI ILS NE FONT RIEN !!!!! ❞
    Il se tourna alors vers le mur qui était derrière lui et un coup de poing vint se poser brutalement sur celui-ci et il finit par coller son dos contre, et se glisser doucement vers le sol. Les mains sur son visage, il se balançait d'avant en arrière, murmurant des "pourquoi" dans sa barbe. Cette situation était intenable. Il fallait qu'il fasse quelque chose pour elle. Pour sa Gaby. Même s'il n'avait compris ce qu'il ressentait pour elle, il savait qu'à cet instant précis, il était inquiet pour elle. Il n'avait pas envie qu'elle soit enfermée toute seule là dans le noir. Elle ne méritait pas ça. Non, Gaby était une femme extraordinaire et innocente, alors non, elle ne méritait pas ce qui lui arrivait. Une main vint se poser sur son épaule et Asling enleva légèrement ses doigts pour le voir se tenir en face de lui, accroupi, un sourire aux lèvres. « Tu dois la sortir de là Asling. Tu n'as pas le choix, sinon, elle va y rester à vie et on sait bien que ce n'est pas ce que nous voulons. Elle est importante, cette Gaby, n'est-ce pas ? » Les mains d'Asling s'enlevèrent de son visage puis il hocha de la tête timidement face à ce que son autre lui disait. C'était vrai, elle était importante pour eux. Il n'allait pas la laisser tomber alors qu'elle devait avoir besoin d'eux. Tout les deux. Oui, elle avait besoin de tout les deux. Et ils allaient tout faire pour la faire sortir de cet endroit qui ne lui convenait pas. Non, pas pour une personne comme elle. « J'ai un plan. » Murmura-t-il doucement. Cela sonnait presque comme un aveux malsain et pourtant Asling était tout ouïe. Il voulait la sauver de l'enfermement à vie, alors il allait écouter et faire tout ce qu'il lui dirait.

    Il était quatre heure de l'après-midi lorsqu'Asling se trouvait devant les portes de l'hôtel de ville, un petit tableau qu'il avait peint en main. Il regarda cette façade majestueuse et parfois son regard était attiré par des cris venant de paysans qui se trouvaient dans les geôles, enfermés eux aussi, ne voyant que les mains sortir des barreaux, tout en haut. Son regard était toujours aussi perdu, toujours une expression d'enfant sur son expression de visage, comme toujours. Il avança d'un pas incertain dans l'hôtel de ville et se trouva bien vite confronté à ses hommes qui avaient emmené Gaby, trois jours auparavant. L'un d'eux le regarda, froid. Un instant d'observation et il reconnu bien vite le peintre célèbre dans toute la ville. « Monsieur Sheldon, en quoi puis-je vous être utile ? Un de ses rebuts de la société vous ont-t-il agressé ? Ou, vous ont-il volé des tableaux ? » Asling commençait légèrement à être nerveux et cela se sentait. L'agent sourcilla face à l'état que montrait Asling. « Calmes toi, expliques leur ce que tu es venu faire et voilà tout. Il n'y a rien de compliqué à ça ! » Asling déglutit quelque peu tandis que l'agent commençait peut-être à perdre patience. Tout le monde savait comment était le peintre Sheldon, fou allié, alors bon s'il n'avait pas une notoriété assez conséquente, ils l'auraient déjà jeté dehors sans pitié.
    ❝ Je suis venu rendre visite à une détenue. ❞
    L'agent croisa ses bras derrière son dos puis répliqua, tout aussi froid qu'il avait été depuis le début « Les visites ne sont pas autorisés, Monsieur. » Cependant, il savait qu'il allait lui répondre cela et Asling lui répondit du tac au tac.
    ❝ C'est ma femme... ❞

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://remember-austen.forumactif.com/acceptes-f37/madness-what-sweet-pleasure-without-end-asling-s-t722.htm http://remember-austen.forumactif.com/qui-veut-un-lien-f51/madness-when-you-hold-us-asling-sheldon-t724.htm
avatar
Gabrielle BrawneRebel
Ton prénom : Lily
Célébrité : Gemma Arterton
© : Mach
Messages : 1061
Date d'inscription : 27/03/2010

Reputation
Famille: Tiddlers
Age du personnage: 22 ans
Relations :
MessageSujet: Re: Arrestation de Gabrielle Brawne Jeu 29 Sep - 20:25

Gabrielle n'avait pas eu une existence aisée, exception faite des premières années de sa vie, des années qui lui semblaient désormais si éloignées de ce qu'elle était aujourd'hui, qu'il lui semblait qu'elles appartenaient à une autre. Les difficultés qu'elle avait traversé lui avait cependant apporté certaines certitudes, sur lesquelles elle s'était toujours appuyé. Elle avait, par exemple, la certitude qu'elle ne se marierait jamais. Sa condition même la condamnait à demeurer vieille fille. Quant à un possible mariage d'amour, cette perspective était si éloignée d'elle qu'elle ne l'envisageait même pas. Elle savait également qu'elle passerait le reste de sa vie dans la pauvreté. Elle pourrait seulement espérer trouver un jour une place à laquelle elle aimerait rester, et ne jamais demeurer sans emploi. Elle n'avait ni famille, ni réelle relation et le travail était son seul moyen de subsistance. Ces certitudes, ainsi que d'autres qu'elle avait longtemps eu, étaient aujourd'hui ébranlées par une toute autre qui s'imposait à elle désormais : elle allait mourir. Il lui semblait qu'un gouffre sans fond s'ouvrait peu à peu sous ses pieds. Elle savait qu'elle était malade, et ce depuis longtemps. Elle savait que tôt, ou tard, elle ne tiendrait plus et devrait agir en conséquence. Jamais elle n'avait été préparée à un tel traitement. Elle n'avait pas toujours été une sainte et avait souvent menti, notamment au sujet de son passé. Néanmoins, elle s'était toujours montrée moralement exemplaire et n'avait jamais rien fait qui puisse violer la justice. Elle travaillait dur et était dévouée à ses employeurs comme il se devait. Quelque part, il lui semblait que tout ceci n'était qu'un vaste cauchemar, dont elle allait se réveiller. Pourtant, les sensations, elles, étaient bien réelles. Tout son corps n'était plus qu'un vaste chantier. Elle avait terriblement froid à certains moment, et à d'autres, elle mourait de chaud. Elle sentait qu'elle avait de la fièvre et son environnement extérieur ne lui apparaissait qu'à travers un voile opaque. Elle entendait des voix, mais elle n'y comprenait rien.

Elle n'avait cessé de tourner et de retourner ce qui s'était produit dans sa tête, cherchant envers et contre tout à y trouver un sens. Pourquoi l'avait-on emmenée ainsi ? Elle qui n'avait jamais fait quoique ce soit à l'encontre de la loi. Non, il ne pouvait s'agir que d'une erreur. Mais dans ce cas, pour quelle raison les Tiddlers n'étaient-ils toujours pas venus la chercher ? Faisaient-ils donc si peu cas d'elle, après tous ces mois qu'elle avait passés à leur service ?

Elle avait tort de penser qu'elle était davantage qu'une simple domestique. Elle était épuisée. Elle ne parvenait plus à établir une réflexion correcte. Sans compter que ses émotions prenaient le pas sur tout le reste. Elle sentait qu'elle perdait pieds. Elle, toujours si maîtresse d'elle-même, si froide, se laissait désormais envahir par la peur. Et si vraiment, personne ne venait ? Si elle se trouvait condamnée à errer ici, à y mourir, sans que nul ne s'en soucie ? Soudain, le châtiment auquel la menait sa solitude se dévoila à elle dans toute sa cruauté.

Elle s'approcha de la fenêtre et des quelques rayons de soleil qui filtraient à travers les barreaux. Elle se recroquevilla. Elle aurait tout donné pour une simple couverture. Sa robe noire à présent tenait d'avantage d'une guenille. Quelques jours à peine avaient suffi pour qu'elle se trouve dans un état déplorable. Elle tourna la tête et regarda vers l'extérieur. La lumière du jour l'aveugla presque. Néanmoins, une fois que ses yeux y furent habitués, elle distingua une silhouette qu'elle connaissait parfaitement et qu'elle ne s'était pas imaginée revoir. Comme hypnotisée, elle le suivit du regard, jusqu'à le voir entrer à l'intérieur de l'hôtel de ville. Elle ne réfléchit pas. Réunissant ses forces, elle se précipita sur la porte et y frappa de grands coups.

« ASLING ! »

Elle ne se demanda pas si oui ou non il était là pour elle, ni même s'il pouvait l'entendre, ou encore de l'appeler par son prénom. Elle l'appela une seconde fois, et était prête à le faire une troisième, mais un gardien à travers la porte la menaça rudement de représailles si elle ne se taisait pas. Elle obéit donc et se recula. Debout au milieu de la pièce, immobile, elle était dans l'attente de ce qui pourrait peut-être se produire.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Arrestation de Gabrielle Brawne

Revenir en haut Aller en bas

Arrestation de Gabrielle Brawne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» A quand l'arrestation de Lucifer en personne?» Arrestation du chef de gang William Baptiste alias "Ti» Arrestation de dominicains pour " Contrebande" d'Haïtiens.» L'AGENDA CACHE DE PREVAL !KOK DEMANDE L'ARRESTATION DES ASSASSINS COMPLICES !» Gabrielle Delacourt
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Remember Austen, RPG du XIXe ::  :: Bath Assembly Room :: The Cells-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit