AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Remember this day ... (ft Eaden C.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Alexander R. RosenbachLord
Ton prénom : Alex, Lexou, Cremouille, Chocopote, Minus, Purée de framboise, choupinette
Célébrité : Alex Pettyfer
© : Fleur des neiges
Messages : 767
Date d'inscription : 18/02/2011

Reputation
Famille: Bath's inhabitants
Age du personnage: 29 ans
Relations :
MessageSujet: Remember this day ... (ft Eaden C.) Jeu 31 Mar - 3:49

&&


Soleil, plage, océan, air marin. Tout pour se détendre en ce jour triste. Alexander pourrait tout essayer, mais ce jour-là ne serait plus jamais pareil. Cela faisait un an, jour pour jour, qu’il avait perdu son frère tant aimé, ce frère qu’il n’aurait plus à ses côtés. Raphaël lui manquait terriblement. En rentrant de Bristol, pour affaire, Alexander avait tenu à s’arrêter sur cette plage. Plage symbolique rempli de souvenir : sa mère, son père et son frère. Il se rappelait des longues journées passées sur cette plage. Avec son frère, il jouait à embêter leur père, à taquiner les oiseaux qui s’approchaient trop d’eux. Il fit signe à son cocher d’attendre, il avait besoin d’être seul. Ainsi, il partit, les mains dans les poches sur la plage elle-même. Le sable quelque peu mouillait commencer à lui coller aux chaussures, au bas de son pantalon. En règle générale, il aurait pesté tout simplement, en règle générale, il aurait été en rogne. Mais, c’était différent, il semblait ailleurs, les pieds sur terre, la tête dans les étoiles.

Alexander contemplait l’horizon, le roulement des vagues. Il avait l’impression encore d’entendre son frère rire aux éclats, c’était là une chose bien curieuse. Serait-il devenu fou ? Deviendrait-il comme son père ? Non, c’était impossible, Alexander luttait contre la folie, il ne pouvait pas le devenir. Il foulait le sable, pensant à lui, les larmes aux yeux. Alors qu’il marchait le long de la côté, le long de vagues, un petit objet retint son attention, un petit point brillait un peu plus haut sur la plage. Intrigué ce dernier, bifurqua et alla voir de quoi il en ressortait. Alors qu’il s’en approchait, Alexander aperçu un petit objet métallique. Du bout du pied, il enleva le sable qui le noyait ainsi. Le temps se figea d’un coup, d’un seul. Il reconnaissait cet objet, un petit bracelet, un cadeau qu’il avait fait à son frère. Il le lui avait offert après avoir remporté sa première affaire commerciale. Il n’avait pas de grande valeur, bien au contraire, ce n’était pas quelque chose de précieux en soit, il n’avait pas de grande valeur vénale, mais il représentait la fierté d’Alexander, cette joie qu’il avait eu à le lui offrir, mais également le bonheur sur le visage de son défunt frère. Alexander s’agenouilla, attrapa le bracelet de sa main droite et le passa entre ses doigts. Les larmes commencèrent à lui monter aux yeux. La peine était immense. Au dessus du corps, il n’avais juré que vengeance, et aujourd’hui, rien n’était encore fait, rien n’avait était fait. Au contraire, il piétinait. Il avait beau vendre cette jolie et adorable substance pour laquelle il risquait sa vie, il n’avait jusque là pas réussi à avoir la moindre information. Tout le monde le reconnaissait, tout le monde savait qui il était.

Alors que les larmes ruisselaient le long de son visage, un bruit se fit entendre, un bruit dont il ignorait l’origine, mais à coup sûr, il n’était pas seul ? Quelqu’un semblait l’observer. ET si c’était ce bon à rien de cocher, pressé de rentrer à Bath ? D’un revers de bras, Alexander s’essuya rapidement les joues, y mettant par la même occasion du sable. Il se releva et scruta l’horizon.

« Cochez si c’est toi, tu vas tâter du fouet. Je t’ai donné un ordre il me semble. »

Personne ne répondait, rien. La folie l’emportait-il ? Serait-il fou comme son père ? Ces questions ne cessaient de le tourmenter, surtout quand il se retrouvait seul dans un endroit aussi calme que celui-ci. Mais un bruit, une présence continuait à lui peser dessus. Quelqu’un était là, sans nul doute.

« Qui que vous soyez, montrez vous ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://remember-austen.forumactif.com/t1069-alexander-r-rosenbach-_-uc#75763
avatar
Eaden R. ChambersRebel
Ton prénom : Morgane
Célébrité : Ashley Greene
© : Miss Volchok & Tumblr
Messages : 524
Date d'inscription : 17/02/2011

Reputation
Famille: Bath's inhabitants
Age du personnage: 26 ans
Relations :
MessageSujet: Re: Remember this day ... (ft Eaden C.) Ven 15 Avr - 0:43

Spoiler:
 


La journée touchait à sa fin et il allait bientôt lui falloir rentrer. C'était pourtant un de ces rares crépuscules où l'envie de rejoindre sa couche pour le travail n'y était pas. Un de ces rares débuts de soirées où elle aurait préféré recevoir de l'amour plutôt que d'en donner. Mais elle ferait pourtant comme à son habitude son devoir et bien que l'envie lui manque, elle rentrerait simplement et ferait ce qu'on attendait d'elle. Tout ce qu'elle pouvait faire, c'était retarder un peu ce moment. Rester Eaden quelques minutes de plus avant de redevenir le Ruby de la maison close. On ne le lui reprocherait pas, avec la révolution que menait les pauvres, les hommes venaient beaucoup moins dans les bas quartiers chercher ses services. Seuls quelques habitués faisaient preuve de courage et leur rendaient encore visite.

C'était donc une de ces journées où sa douceur et gentillesse naturelle s'étaient mutées en une douce mélancolie qui ne disparaîtrait qu'avec les premiers rayons du soleil du lendemain. Elle ne savait pas bien à quoi cela était dû mais ce genre d'humeur lui venait de plus en plus régulièrement. Surement d'amers restes de son passé douloureux pas si bien enfoui que cela. C'est ainsi que sans réellement s'en rendre compte, elle accorda le lieu de sa balade à son humeur et eut tôt fait de se rendre sur la plage. Le ciel aux milles couleurs illuminait cette mer sans fin aux reflets chatoyants et dont l'agréable teinte orangée avait un petit quelque chose de réconfortant. Remarquant l'épave d'une petite barque, elle alla s'y adosser et profita de la vue.

Les minutes s'écoulaient, lentement, sans qu'elle n'en ait grande conscience. Ici, elle semblait comme dans une bulle loin de toute cette agitation rythmée par l'écoulement toujours trop rapide du temps. La seule chose qui lui rappelait qu'elle n'était pas là depuis des heures était cette nuit qui tardait à tomber, à son plus grand soulagement d'ailleurs. Et puis tout à coup on vint troubler sa quiétude. Du coin de l'œil elle aperçu un jeune homme qui se rapprochait. Intriguée par la présence d'une autre personne, elle laissa son regard se promener jusqu'à lui. Lorsqu'il lui sembla reconnaître un visage familier, elle s'attarda sur lui et fouilla dans sa mémoire où elle l'avait déjà croisé, en vain. Elle fut au moins certaine qu'il n'était pas de ses clients, mais tout autant qu'elle ne l'avait jamais compté parmi ses amis. Alors où ? Ses vêtements étaient de bien trop bonne qualité pour qu'il soit de la petite bourgeoisie qu'elle avait un jour fréquenté...

Il se pencha pour ramasser quelque chose dans le sable, à une centaine de mètres d'elle. Il l'intriguait de plus en plus, ainsi immobile à regarder cette petite broutille trouvée au sol. Et puis tout à coup la barque derrière elle se mit à craquer. Sans doute avait-elle trop gigoté pour pouvoir l'apercevoir. Effrayée et comprenant qu'elle avait été entendu, elle partit se réfugier de l'autre côté. Elle même ne souhaitait être dérangé, et ce qu'il dit par la suite lui fit comprendre qu'il ne le désirait plus qu'elle. Il parla de cocher, un noble elle ne s'était méprise, mais aussi d'un fouet. Cela seul l'effraya d'abord, les maltraitances récurrentes qu'elle subissait au travail lui suffisait bien assez. Elle avait beau offrir de l'amour, une personne malaimée a surtout souvent besoin de déchaîner sa haine... Mais elle réalisa aussi que si elle ne se montrait pas, ce serait son pauvre domestique qui subirait une colère qu'il n'avait mérité.

Eaden souffla une fois, puis une deuxième, et se leva d'un coup, lui tournant le dos. Sa robe pleine de sable et ses souliers à la main, elle resta immobile quelques secondes. Elle sentait son regard lui peser dans le dos et devait se donner encore un peu de courage avant de lui faire face. Quelques secondes de plus furent donc nécessaire avant qu'enfin elle ne contourne le bateau et s'approche de lui, le visage baissé. Il lui était d'un rang nettement supérieur, il pourrait bien la tuer si cela lui chantait. Surtout qu'avec cette foutu guerre civile, personne ne pourrait le lui reprocher, il n'aurait qu'à prétendre qu'elle en voulait à sa vie. Elle était suffisamment proche pour voir ses pieds, un mètre donc, peut-être deux. Timidement, elle releva son visage effrayé vers lui, mais évita son regard pour ne pas qu'il pense qu'elle le défiait. Elle remarqua que ses joues, couvertes de sable, était humide. Voilà une bonne raison pour qu'il ne veuille être dérangé...

- Je suis navrée que vous me trouviez ici monsieur. Je me pensais seule quand je suis arrivée, jamais je ne vous aurais dérangé volontairement... Mais votre visage m'a semblé familier alors je n'ai pu m'empêcher de... J'ai dû me tromper pardonnez-moi.

Elle s'inclina, maladroitement car elle n'en avait l'habitude, et attendit simplement qu'il la congédie. Ou la frappe peut-être s'il en avait décidé ainsi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://remember-austen.forumactif.com/t1060-v-eaden-chambers-amour-a-vendre http://remember-austen.forumactif.com/t1068-eaden-ruby-chambers
avatar
Alexander R. RosenbachLord
Ton prénom : Alex, Lexou, Cremouille, Chocopote, Minus, Purée de framboise, choupinette
Célébrité : Alex Pettyfer
© : Fleur des neiges
Messages : 767
Date d'inscription : 18/02/2011

Reputation
Famille: Bath's inhabitants
Age du personnage: 29 ans
Relations :
MessageSujet: Re: Remember this day ... (ft Eaden C.) Mer 1 Juin - 1:25


Alexander se croyait seul sur la plage, il ne pensait trouver personne. Avec les révoltes, les nobles et aristocrates prétendaient se protéger en restant bien au chaud au coin de sa cheminée. Mais, Alexander était d’une autre trempe, beaucoup le connaissait, il lui était même arrivé de parler avec un paysan ou un artisan de la ville. Après tout, c’était des hommes, des hommes comme lui, seule la classe sociale les séparait, mais autrement, ils se ressemblaient, et puis les affaires sont les affaires, elles ne vont nullement se faire toutes seules. Mais, en rentrant, il avait eu le besoin de se recueillir, se recueillir en mémoire de son jeune frère disparut trop tôt. Beaucoup le regrettait, mais peu savait à quel point Alexander se sentait vide sans lui, il était en quelque sorte sa bonne conscience. Mais, aujourd’hui, il n’était plus là, il n’existait qu’à travers les souvenirs et les objets, tout comme celui qu’il venait de ramasser dans le sable. Qui aurait cru qu’il retrouvait ce bracelet ici même sur cette plage. Certes c’était un lieu qu’ils avaient fréquenté, un lieu fréquenté par beaucoup de monde, et même par cette jeune femme. Il était dans les songes, ses propres songes, quand il entendit du bruit. Il avait pensé à son bougre de cocher, mécontent de ne pas pouvoir continuer d’une traite sa route jusqu’à Bath. S’il avait retrouvé son cocher, ce dernier aurait tâté du fouet, Alexander lui avait formellement interdit de le suivre, désirant être seul. Mais, au lieu de ça, une jeune femme se présenta à lui.

Une belle et ravissante jeune femme, de petite condition à la regarder, mais ravissante à son regard. Alexander la dévisagea, la regarda, elle avait l’air terrifiée de se retrouver face à lui. Cependant, son visage ne lui disait rien, en coureur de jupon qu’il était, il se serait rappeler d’un visage angélique tel que le sien. Peut être n’habitait-elle pas Bath tout simplement, ce qui expliquerait qu’il ne la connaisse pas, à moins qu’elle ne soit nouvelle en ville. Pauvre enfant, arrivée en cette période n’était pas la bonne solution, les paysans réclamaient leur dû auprès des aristocrates. Alexander trouvait qu’ils avaient raison, certains les exploitaient et se moquer totalement d’eux, bien au contraire de lui. Bien sûr qu’il profitait de sa situation et de son argent, mais tout de même, il ne se sentait pas tout puissant, un trait de caractère que sa mère lui avait fait don. Il regardait cette jeune femme dont il ne connaissait rien. Toutefois, rien lui ne lui en voulait. Elle avait parfaitement le droit de se trouver sur cette plage, peut être y était-elle présent avant lui. La seule chose qui l’angoissait réellement c’était si elle l’avait vu, quelques instants plutôt, verser quelques larmes. C’était vraiment la seule chose préoccupante, le reste il s’en fichait. Pour lui, pleurer devant quelqu’un, pour un homme, pouvait se montrer signe de faiblesse, or, il se devait d’être un homme fort et indépendant. Puis, autre chose vint le tracasser, alors qu’elle venait de s’exprimer, elle lui avoua l’avoir pris pour quelqu’un d’autre, quelqu’un qui lui était familier. Les seules personnes qui lui ressemblaient à Bath étaient toutes mortes, son père et son frère. Surtout son frère. Beaucoup avaient pensé qu’ils étaient jumeaux pour avoir autant de ressemblances, cependant ce n’était pas le cas. Mais, rien ne changeait dans leur relation. Alexander, intrigué, devait, ou plutôt, voulait connaitre l’identité de cette personne à qui cette jeune femme faisait allusion.

« Ne vous inquiétez pas pour cela, vous m’avez surtout surpris. Je pensais que c’était mon cocher, il est quelque peu indisicpliné. Je pensais que c’était lui, alors que je lui avais ordonné de m’attendre, je voulais avoir un peu de temps à moi, afin de me recueillir en la mémoire de mon frère. »

Alexander marqua une pause, une courte pause, pendant laquelle il fit glisser le bracelet entre ses doigts. Raphaël lui manquait terriblement. Bien trop même, au point qu’il ne pourrait le décrire par lui-même.

« J’espère cependant ne pas vous avoir fait peur avec mes paroles, ou être passé pour un rustre. Avec les temps qui courent, on ne sait jamais sur qui on va tomber. Chaque rencontre réserve sa surprise. Mais n’ayez aucune crainte, vous pouvez parler librement en ma compagnie, je ne vous demanderais pas de partir, ni vous frapperais. Et puis, la plage est assez grande pour deux ! »

Nouvelle pause. On croirait qu’il réfléchissait à chacune de ses paroles, à toutes les paroles qu’il pourrait prononcer, un peu comme un philosophe. Il veniat de s’excuser auprès de la jeune femme. Il était loin être homme à faire peur, au contraire, il préférait se montrer agréable envers les autres, surtout les femmes et bien plus envers les femmes d’une exquise beauté. Tout comme elle.

« Mais dites moi, vous pensez à qui ? Enfin, je veux dire, vous m’avez pris pour quelqu’un d’autre, mais qui. Vous avez éveillé ma curiosité, j’aimerais savoir jeune demoiselle. »

Il lui demanda sur un ton enjôleur, gentil et doux. La mettre en confiance était une priorité, et surtout ne pas la brusquer. Loin de lui était l’envie de la rejeter, un peu de compagnie lui ferait surement du bien, ces derniers temps il était seul, bien trop seul. Tous les autres, ses connaissances et amis préféraient se terrer afin d’échapper à la rébellion. Il n’était pas de cet avis et voulait vivre, même si c’était le dernier instant. L’horizon capta son regard et Alexander laissa vagabonder une pensée en l’honneur de son frère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://remember-austen.forumactif.com/t1069-alexander-r-rosenbach-_-uc#75763
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Remember this day ... (ft Eaden C.)

Revenir en haut Aller en bas

Remember this day ... (ft Eaden C.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Le 20 juin... Remember Cosmos 1999...» I remember when, I remember, I remember when I lost my mind. ₪ 27 mars, 20h21» 08. Do you remember me, now ?» DON'T YOU REMEMBER - RPG» (mack) remember me, for we shall meet again.
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Remember Austen, RPG du XIXe ::  :: Plage-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com