AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Un moment de détente (ft. Iris)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Alexander R. RosenbachLord
Ton prénom : Alex, Lexou, Cremouille, Chocopote, Minus, Purée de framboise, choupinette
Célébrité : Alex Pettyfer
© : Fleur des neiges
Messages : 767
Date d'inscription : 18/02/2011

Reputation
Famille: Bath's inhabitants
Age du personnage: 29 ans
Relations :
MessageSujet: Un moment de détente (ft. Iris) Jeu 10 Mar - 1:10

&&


Une dure journée venait de s’achever pour Alexander, une journée dure en affaire. Malheureusement pour lui, il devait passer par là, inévitablement, pour renflouer l’affaire familiale, heureusement qu’il avait son petit commerce illicite sur le côté qui lui rapportait bien plus. Arrivant chez lui, il n’avait plus qu’une seule envie se détendre, se reposer de sa journée. Et quel meilleur moyen que de séduire une jeune femme. A cette pensée, Alexander vit passer devant lui la ravissante Iris, domestique ici même au Royal Crescent. Malgré toutes les avances qu’il avait pu faire, Iris n’avait jamais cédé, rien. Voilà déjà des années que ce petit manège durait, à force et surtout avec le temps ils étaient devenus amis, Alexander appréciant sa compagnie, même s’il ne ratait jamais une occasion de vouloir la séduire.

« A peine je rentre, qu’une ravissante jeune femme vient à ma rencontre. »

S’adressant à Iris, pour qu’elle s’arrête, Alexander la rattrapa en deux enjambées.

« Ne me dis tu pas bonsoir que je suis obligée de te rattraper. »

Envie de jouer, il l’attrapa par le bras. Elle était belle, et il ne comprenait pas pourquoi elle le prenait autant d’énergie pour le repousser. Quelque chose se cacher derrière ce refus, mais il ne l’avait jamais découvert. Il avait beau être un coureur de jupons, Alexander respectait tout de même les femmes et leur vie privée. Rare étaient les fois où il tentait le tout pour le tout, afin de découvrir la vérité. Si une femme ne voulait pas de lui, il allait voir ailleurs, c’était aussi simple que cela. Sauf qu’il ne lâchait rarement l’affaire. Il lâcha calmement le bras d’Iris, tout en continuant de la contempler. Qu’est ce qu’il aimerait l’avoir pour lui, belle comme une rose. Au moins, il avait gagné son amitié.

« Me tiendrais-tu compagnie quelques instants, ma chère Iris ? »

D’un sourire enjoliveur, il lui fit signe d’avancer, ainsi ils iraient prendre place dans le salon. Endroit où il pourrait enfin s’asseoir, souffler et profiter de sa charmante compagnie. Une fois encore, il allait tenter, comme à l’accoutumée de la charmer. Depuis le temps, elle était habituée, depuis le temps, Alexander cherchait toujours un moyen de la surprendre et d’innover en matière de séduction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://remember-austen.forumactif.com/t1069-alexander-r-rosenbach-_-uc#75763
avatar
Iris DukeDomestique
Ton prénom : Vicky
Célébrité : Rachel McAdams
© : © FAE
Messages : 434
Date d'inscription : 01/06/2010

Reputation
Famille: Bath's inhabitants
Age du personnage: 23 ans
Relations :
MessageSujet: Re: Un moment de détente (ft. Iris) Ven 11 Mar - 0:29

Il y a des jours avec, et il y a des jours sans. Je vous laisse deviner qu’aujourd’hui n’était pas le meilleur moment de ma vie. Pourtant c’était un jour comme un autre, de dur labeur, d’aristocrates difficiles et d’autres plus… généreux. Mais j’exécutais mon devoir machinalement, sans faire attention à ce qui m’entourait, perdue dans des réflexions plus importantes à mes yeux.

Cela faisait presque un mois que je n’avais vu Sean, et je m’inquiétais terriblement pour lui. C’était un sentiment que je ne pouvais pas contrôler, qui s’emparait de moi et ne me lâchait plus jusqu’à ce que mes peurs soient apaisées. Mais un problème de taille s’imposait : je ne savais pas où le chercher, ni même s’il était toujours en cavale ou avait fini par se faire attraper. Je le connaissais assez débrouillard pour mettre de côté la deuxième supposition, bien qu’il n’ait plus beaucoup d’amis sur qui compter en cas de soucis, à commencer par mon frère. Peut être ce dernier savait-il où Sean se trouvait et s’il allait bien. Mais je ne pouvais pas aller lui poser la question sans espérer un mot de reproche en retour…

Tant absorbée par mes pensées et mes souvenirs, la fin de la journée était déjà là, passée à une vitesse folle sans que je me rende compte que le soleil s’était levé puis couché. Je ne remarquais pas non plus Alexander qui venait de franchir la porte de l’hôtel alors que je me dirigeais vers la buanderie pour rendre mon uniforme et quitter le lieu. Ce n’est qu’au moment où il saisit mon bras que je pris conscience de sa présence. Je me sentais vraiment stupide…

Je lui offris mon plus beau souvenir, faisant abstraction de mes soucis pour un moment. Alexander était une connaissance de longue date. J’irais presque jusqu’à dire un ami, si son statut social nous permettait un réel rapprochement. Je dois dire qu’aux premiers abords, je l’avais jugé pareil à tous les autres aristocrates imbus d’eux même et prétentieux, ce qu’il était, en fait. Un dragueur invétéré qui ne faisait que chercher des proies à aligner sur son tableau de chasse. Malheureusement pour lui, je n’étais pas intéressée. Par lui ou tout autre garçon, d’ailleurs, mais ça il ne pouvait pas le savoir. Mais bizarrement et sans trop savoir comment, j’avais réellement fini par l’apprécié et aimais nos petits jeux de séductions. Chaque nouvelle rencontre signifiant une nouvelle technique de séduction. Et je devais trouver un nouveau moyen de m’échapper. Si son insistance m’agaçait au début, je n’en prenais que plus de plaisir maintenant.

Lord Rosenbach, cela fait longtemps. Je m’excuse mais je me vois dans l’obligation de décliner votre invitation. J’ai encore du travail qui m’attend.

Un prétexte pour m’échapper et retourner à mes songes. En avais-je réellement envie ? Non… Souffler me ferait le plus grand bien et que pouvais-je espérer de mieux qu’une soirée sans autre soucis en tête que d’accepter les compliments d’un Lord haut placé ? Je savais au fond de moi que si je ressentais ne serait-ce qu’une once d’attirance envers la gent masculine, cela fait bien longtemps que j’aurais succombé aux charmes d’Alexander, qui était objectivement très beau (à en croire aussi la foule de jeunes filles qui se pressait autour de lui quand il entrait dans une pièce), du moins de Lord Rosenbach comme je m’appliquais à continuer à l’appeler. Bien que je le connaisse depuis longtemps, il restait d’une certaine manière mon supérieur puisque je travaillais pour le Royal Crescent où il résidait.

Tout compte fait, mon travail peut attendre. Je suis à vous pour la soirée !

Enfin d’une certaine manière, qu’il ne le prenne pas au pied de la lettre. J’étais prête à parer toutes ses attaques, à rire à ses moindres mots. Pourvu qu’il me fasse oublier l’espace d’un instant l’énorme boule d’angoisse qui résidait au fond de mon ventre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://remember-austen.forumactif.com/t1122-iris-duke-breath-me http://remember-austen.forumactif.com/t1127-iris-duke-somewhere-over-the-rainbow
avatar
Alexander R. RosenbachLord
Ton prénom : Alex, Lexou, Cremouille, Chocopote, Minus, Purée de framboise, choupinette
Célébrité : Alex Pettyfer
© : Fleur des neiges
Messages : 767
Date d'inscription : 18/02/2011

Reputation
Famille: Bath's inhabitants
Age du personnage: 29 ans
Relations :
MessageSujet: Re: Un moment de détente (ft. Iris) Mer 30 Mar - 14:50

Iris, Iris, Iris, femme imprenable, mais heureusement qu’il la connaissait. Sa compagnie lui avait toujours plu, malgré tous les échecs qu’il avait essuyés en sa présence. Et pas des moindres d’ailleurs, il avait déjà essayé de nombreuses et multiples tentatives, toutes aussi différentes les unes des autres, mais aucune ne semblait vouloir marcher avec elle, vraiment aucune. Avec le temps, il avait tout de même continué, juste pour l’avoir quelques instants avec lui. Quelques instants privilégiés. Au moins, avec elle, il n’avait pas peur de parler, elle avait en quelque sorte pris la place de son frère, même si leur relation était différente. Ainsi fit-il la moue quand elle lui parla de travail. En effet, elle était domestique, mais elle pouvait bien lui accorder un peu de temps surtout qu’il avait envie de compagnie pour se détendre !

Elle faillit l’éconduire rapidement, très rapidement même. Du travail, quelle sottise ; elle avait parfaitement le droit de se reposer. Et de toute façon, s’il avait envie de l’avoir rien que pour lui, il n’avait qu’à claquer des doigts et ordonner. Quoiqu’il ne l’aurait peut être pas fait. Donner un ordre à une femme n’était pas vraiment digne d’un homme galant. Alexander feignait ne rien entendre quand elle lui sortit rapidement qu’elle avait du travail. Il soupira même. Mais esquissa rapidement un sourire, quand Iris lui accorda enfin un moment de détente. Aux anges qu’il était. Elle avait beau l’éconduire à chacune de ses tentatives, Alexander jubilait de pouvoir passer du temps avec elle, et cela, à chacune de ses tentatives. Un vrai petit enfant !

« A la bonne heure ma chère Iris ! Voilà une sage décision ! »

N’attendant plus une seconde de plus, Alexander l’entraina à sa suite, lui attrapant le poignet. Il l’entraina à sa suite et entra dans un salon. Son salon. Alexander vérifia que personne n’y était présent, et heureux qu’il fût, personne ne s’y trouver. Elle lui avait dit qu’elle serait à son entière disposition pour la soirée, rien que pour lui ! Même s’il risquait d’essuyer un nouvel échec, ce dont il se fichait éperdument, Alexander affichait un grand sourire sur son visage. Soudain, une idée le traversa.

« Ma chère Iris, je vais avoir besoin de toi et de tes conseils avisés. »

Il la lâcha un instant et partit à la recherche de son butin. En effet, sa journée avait constitué aujourd’hui à acheter les meilleures étoffes de tissus, soies, dentelles et broderies, afin de les revendre à de nombreux couturiers. La majorité des tissus provenait directement de Florence. Et quoi de mieux que de s’aider de ces merveilles pour attirer Iris. Il revint cinq minutes plus tard, accompagné de deux autres hommes transportant les étoffes acquises.

« Tout est simple. Aujourd’hui, j’ai acheté ses étoffes, toutes viennent de Florence. J’aimerais avoir ton avis, ton avis en tant que femme, belle et douce Iris. Si jamais une te plait, je pourrais demander à ce que l’on en fasse une des plus belles robes, afin d’épanouir cette esquisse beauté que tu es. »

Alexander le pensait réellement, il était prêt à lui donner et à lui faire faire une robe dans l’étoffe de son choix. La séduction commençait tout juste.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://remember-austen.forumactif.com/t1069-alexander-r-rosenbach-_-uc#75763
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un moment de détente (ft. Iris)

Revenir en haut Aller en bas

Un moment de détente (ft. Iris)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Quel est l'abruti qui a parlé d'un moment de détente ? [Trey]» Petit moment de détente || Libre» La cafét'?Un petit moment de détente.» Retour chez soi (suite de moment de détente) [PV : Calypso]» Moment de détente... ou pas [Grifter] [Terminé]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Remember Austen, RPG du XIXe ::  :: The Royal Crescent-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com